Le droit selon Meloné

Culture
Paul EBOA | 11-07-2018 09:18

 La série de contributions scientifiques rassemblée par le professeur Jeanne Claire Mebu Nchimi rend hommage au regretté savant et célèbre sa contribution décisive à l’expansion de la discipline.

Le rayonnement scientifique du regretté professeur  Stanislas Meloné a largement dépassé les frontières des universités camerounaises et africaines. Bien qu’il fut enseignant, doyen de la Faculté de Droit et des Sciences économiques de l’ancienne université de Yaoundé, vice-recteur de l’Université de Yaoundé 1, recteur de l’Université de Douala et président de la conférence des  recteurs des universités d’Etat.

Décédé le 6 décembre 2000,  le premier agrégé de Droit privé et de Sciences criminelles d’Afrique  noire  aura marqué de nombreuses générations d’intellectuels aussi bien dans l’enseignement du Droit, l’encadrement des thèses et des mémoires, les manifestations scientifiques nationales et internationales, la préparation aux concours d’agrégation que dans la gestion administrative des instances et des institutions universitaires.

Toujours décemment habillé, le grand professeur parlait lentement et distinctement pour se faire comprendre par ses centaines d’étudiants avides d’étancher leur soif de connaissances comme des « lamantins qui vont boire à la source ». Une de ses anciennes étudiantes a pu affirmer que le regretté  savant fut l’un des « fondateurs du droit africain». 

Ceux qui ont connu le professeur Stanislas Meloné savent que ce titre n’est pas du tout usurpé. Toujours est-il qu’une telle œuvre méritait d’être célébrée, dans le but d’honorer la mémoire de l’illustre disparu.

 Le mérite d’une telle initiative revient au Pr. Jeanne Claire Mebu Nchimi, une ancienne étudiante du regretté enseignant. Celle qui exerce les fonctions de directeur du Centre d’études et de recherche en droit du travail, de la sécurité sociale et des affaires (CDTSA) a rassemblé les contributions scientifiques d’environ soixante universitaires respectables  pour un  festin intellectuel.

Sous la direction scientifique du professeur Adolphe Minkoa She, recteur de l’Université de Yaoundé II, chef du département de Droit privé fondamental. L’ouvrage dédié au professeur Stanislas Meloné est agréable à lire.

Il s’agit aussi  d’une contribution scientifique digne du grand maître de la science juridique que fut le « doyen Stanislas Meloné », comme l’appelaient affectueusement ses étudiants.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter