Vins et spiritueux: sensibilisation sur la consommation abusive

Regions
Mireille ONANA MEBENGA | 11-07-2018 09:19

 Une rencontre entre producteurs et consommateurs a récemment amené les participants à toucher du doigt les dangers qui les guettent en s’abreuvant.

Spécialisée dans la commercialisation des vins et spiritueux, consciente du danger d’une consommation abusive de l’alcool, une entreprise basée à Douala a décidé de consacrer, il y a peu, une journée à la sensibilisation de son personnel et de sa clientèle.

A travers un échange au cours duquel les participants ont suivi un exposé sur les dangers  de l’alcool au volant, ainsi que les règlements en matière d’infractions et bien d’autres prescriptions.

Ramez Folifack, un des responsables de la structure, a, dans son exposé, relevé que l’alcool est un lubrifiant social.

Consommé à table, il peut contribuer à égayer les repas et les moments festifs, à maintenir les gens en éveil, à alimenter les causeries entre amis. Toutefois, le danger survient lorsqu’il est consommé de façon abusive : des conséquences négatives immédiates existent, comme la perte des réflexes, une altération du jugement, des comportements à risques pour les autres usagers de la route...

Il est également important de relever qu’une consommation trop rapide peut entrainer une intoxication aiguë et même la mort. On apprendra aussi au cours de cet échange que notre organisme prend environ une heure pour métaboliser un verre de bière par exemple.

« L’alcool en lui-même n’est pas dangereux, c’est l’utilisation qu’on en fait qui peut conduire à des conséquences pour l’usager, son entourage et un effet immédiat sur le cerveau », ajoutera Ramirez Folifack.

Pour terminer, des précisions ont été données pour édifier les participants et leur entourage. D’abord, il est interdit d’envoyer un mineur acheter de l’alcool, comme il est interdit de lui en vendre. A partir de 18 ans, un adolescent peut en consommer, sous le contrôle d’un adulte.

Entre amis, il faut toujours avoir un capitaine de soirée, non buveur, dont le rôle principal sera de faire des rappels à l’ordre ou de raccompagner ceux qui ne sont plus en mesure de conduire, etc.
 

 

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter