Responsive image

Chantiers de la CAN à Garoua: des mesures correctives prescrites par le PM

Politique
Eric ELOUGA | 11-07-2018 08:04

 Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir les délais de livraison.

Pour sa deuxième visite des chantiers de la CAN Total Cameroun 2019 à Garoua, le Premier ministre Philemon Yang a choisi d’aller, pour ainsi dire, à l’essentiel. C’est-à-dire aux infrastructures les plus critiques tant dans leur importance dans le cahier de charges, que leur niveau de réalisation.

Les travaux de voirie par exemple, dont on apprendra durant la réunion de restitution qu’ils se déroulent sans inquiétude, ont finalement été retirés du programme de la visite. A la tête d’une dizaine de membres du gouvernement, le PM a donc sillonné une dizaine de sites à Garoua, histoire de constater de visu les niveaux d’avancement, avant de faire le point avec les maîtres d’ouvrages et les entreprises contractantes.

Au rang des bons points observés, le travail est effectif et intensif sur tous les chantiers. De l’hôtel Bénoué en réhabilitation au stade de Roumde Adjia qui fait neuve, en passant par le Centre hospitalier régional en construction, les sites de travaux débordaient d’activités, entre besogne des manœuvres et déploiement des engins.

Les remous observés il y a quelque temps, ont visiblement été résorbés et tous les personnels se sont remis au travail. L’avancée des travaux est aussi perceptible, ainsi qu’en attesteront certains des membres du gouvernement accompagnant le PM, qui étaient déjà sur place il y’a quelques semaines, et ont pu mesurer la progression dans le gros œuvre.

Ce, particulièrement pour les stades d’entraînement (Cenajes, Coton Sport, Reyré, Poumpoumré) dont la structure générale est déjà dessinée, n’attendant que l’engazonnement des aires de jeu.

Une dynamique toutefois insuffisante pour le moment, eu égard aux retards que connaissent la plupart des chantiers. En cause, selon les entreprises interpellées, l’épineux problème du paiement des décomptes, le plus souvent.

Prime Potomac par exemple, a donné l’assurance de pouvoir livrer la majeure partie des travaux dont il a la charge en 60 jours, si les paiements sont effectués à un rythme plus régulier. D’autres problèmes comme la qualité de la main d’œuvre dans certains domaines, ont également été posés.

Tout en félicitant les principaux acteurs qui assurent le suivi de ces travaux tant au niveau central que local, le Premier ministre a enjoint les acteurs de respecter toutes les recommandations nécessaires à la réalisation de ces infrastructures dans les délais.

Notamment l’augmentation des effectifs sur les sites, la gestion accélérée des commandes d’équipements, ou encore une meilleure diligence des administrations dans le traitement des décomptes à payer.

Rappelant qu’au-delà de la CAN, tous les travaux entrepris participent au développement de la ville de Garoua et bénéficieront à ses populations, par-delà la jeunesse sportive en fête en juin prochain. Et par conséquent, le gouvernement n’entend tolérer aucune défaillance.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter