Cameroon-Tribune

Responsive image

Réseaux sociaux: le bon usage expliqué

Societe
Alfred MVOGO BIYECK | 09-08-2018 11:53

Un atelier y relatif a été organisé hier à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication.

Après avoir rencontré mardi le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, pour une séance de travail, les responsables (Aïda Ndiaye, Lucas Holzer) du réseau social Facebook en séjour au Cameroun, assistés de Dorothée Danedjo Fouba de Mozilla Cameroon, initiatrice de la rencontre, ont eu un atelier pratique sur l’usage des réseaux sociaux avec les journalistes et les étudiants de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (ESSTIC) hier à l’amphi Hervé Bourges.

En présence du Pr Laurent Charles Boyomo Assala, directeur de cette école, qui a ouvert le bal des échanges. De sa leçon inaugurale, on retiendra que la formation des journalistes reste et demeure un élément essentiel dans la maîtrise des enjeux technologiques, juridiques et techniques des réseaux sociaux.

Sans cette donnée première, pas de journalisme citoyen ou de développement. Ce qui passe par le nettoyage des fausses nouvelles, la dépréciation des contenus nuisibles sur les plateformes, le travail avec les organisations spécialisées dans la détection des Fake news. Sans oublier la formation, l’éducation, l’information de tous ceux qui s’intéressent aux réseaux sociaux.

Pour les responsables de Facebook, ouvrir la discussion sur les Fake news dans les réseaux sociaux est une bonne chose pour tous. Il est essentiel de se parler, d’échanger, d’écouter pour trouver des solutions à ce problème. Ce qui se passe sur ces plateformes, ne doit pas être un motif de zizanie.

D’où l’impératif de mettre en place une stratégie pour en atténuer l’ampleur. Difficulté majeure, ils ne peuvent tout vérifier et être partout. La mise en place d’un nouveau cadre de travail en partenariat s’impose donc à toutes les parties. C’est dire si la préoccupation est commune.

Le Cameroun, ont-ils tenu à rappeler, est d’une importance capitale pour eux. Une relation privilégiée doit donc être établie, et des projets liés au développement du numérique sont annoncés.

En reconnaissant que tout n’est pas parfait, ils appellent les pouvoirs publics à les aider à nous aider, et promettent de continuer à travailler et de s’adapter à la réalité du pays.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

Yaoundé: Tenor en concert

Culture
Gaël de SOUZA | 17-08-2018 10:06 0 0

 Demain à 18h au Palais des Sports, l’artiste va animer un show plein de promesses.

Tenor le promet : demain, jour du concert, les portes seront ouverte...
Lire la suite

Responsive image

Charity Gala To Assist Needy Children:

Culture
Dilian WELLENG (Intern) | 17-08-2018 10:02 0 0

The donation will help provide didactic material to children under the care of Alliance Smile NGO.

The Non-Governmental Organization (NGO), Alliance Smile For Children, h...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter