Cameroon-Tribune

Responsive image

Service public: le Minfopra présente ses priorités

Societe
Assiatou NGAPOUT M. | 09-08-2018 11:56

 L’objectif visé par Joseph LE et décliné hier face à la presse, est d’établir une relation de confiance entre le département ministériel dont il a la charge et l’usager.

C’est une sortie médiatique qui valait son pesant d’or hier à Yaoundé. Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), souhaite plus que jamais placer l’usager au cœur des activités du département ministériel dont il a la charge.

Ceci en établissant une relation de confiance avec les usagers de ses services centraux et déconcentrés. « Car, il est notre raison d’être. Il faut donc lui rendre ses lettres de noblesse et tourner définitivement la page du désamour entre nous. Désormais, notre crédo est : ‘

Au Minfopra, l’usager est roi’. Il ne suffit pas de le dire, encore faut-il le montrer et c’est la raison pour laquelle nous avons commencé par briser la glace entre nos usagers et nous », a-t-il expliqué. Faut-il le rappeler, ce département ministériel gère à lui seul près de 250 000 fonctionnaires et agent de l’Etat camerounais.

Face à la presse hier, Joseph LE a tenu à rassurer le public quant au bon fonctionnement de tous ses services et aux améliorations qui y sont apportées au quotidien pour la satisfaction de l’usager. Question  de l’édifier davantage sur des thématiques ou problématiques relatives au traitement des dossiers de carrière des agents publics, sur l’organisation des concours administratifs ou des recrutements spéciaux ainsi que sur la conduite des réformes administratives.

A ses côtés, Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement. Placé sous le thème : « Une fonction publique de qualité», ce point de presse inaugure, selon Joseph LE, une série de rendez-vous.

L’on apprendra notamment comme l’indique si bien le thème, que ce ministère ne ménage aucun effort pour répondre aux préoccupations des usagers. Sur les dix régions, neuf sont connectées au réseau SIGIPES en dehors de la région de l’Adamaoua dont les procédures sont déjà lancées dans ce sens.

De même, les échanges avec la presse ont permis d’éclairer la cinquantaine d’instituteurs recrutés depuis 2014 par le ministère de l’Education de base, toujours dans l’attente de leurs matricules, contrats et salaires. A ce sujet, le Minfopra a promis aux chefs de file des syndicats venus plaider leur cause que ces problèmes trouveront des solutions.

Et pour ce qui est de la corruption qui gangrène différents services administratifs, Joseph LE  a promis de barrer la voie à ce véritable serpent de mer qui n’est pas une fatalité dont on peut combattre.

Ainsi, les usagers non satisfaits de la qualité du service peuvent directement saisir le Minfopra à l’adresse : joseph.le@minfopra.gov.cm ou cliquer sur le portail www.minfopra.gov.com pour toute autre information.
 

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

Yaoundé: Tenor en concert

Culture
Gaël de SOUZA | 17-08-2018 10:06 0 0

 Demain à 18h au Palais des Sports, l’artiste va animer un show plein de promesses.

Tenor le promet : demain, jour du concert, les portes seront ouverte...
Lire la suite

Responsive image

Charity Gala To Assist Needy Children:

Culture
Dilian WELLENG (Intern) | 17-08-2018 10:02 0 0

The donation will help provide didactic material to children under the care of Alliance Smile NGO.

The Non-Governmental Organization (NGO), Alliance Smile For Children, h...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter