Responsive image

Sénat: retour au palais des Congrès

Politique
Jeanine FANKAM | 08-11-2016 09:07

La chambre siègera sur son site habituel, malgré les travaux de rénovation en cours.

Les travaux de réfection du palais des Congrès continuent. On a déjà dépassé le taux de 60% de réalisation. Le rythme du travail est passé à une vitesse de croisière, du fait de la rentrée parlementaire dont la session budgétaire s’ouvre ce jeudi. Sur le site, c’est le branle-bas au sein des différentes équipes de travail. Même le directeur général, Christophe Mien Zok a perdu le sommeil. Il quitte son confortable bureau hier pour passer la journée au chantier. L’édifice est devenu une espèce de bric-à-brac où on trouve des gravats, ballots, débris de verre, machines qui ronflent, roulent, percent. Bref, c’est une ambiance de chantier, de la cour jusque dans les différentes salles. 
La salle utilise comme hémicycle pour les sessions parlementaires du Sénat était méconnaissable, vidée de tout son mobilier, rideaux, cabines de traduction. Tout était défait, la salle des pas perdus, les cloisons, la climatisation, etc. La question qui taraude les esprits est la suivante : l’hémicycle va-t-il être opérationnel jeudi prochain ?
Une interrogation qui crée une poussée d’anxiété chez le directeur général qui répond : « Je ferai tout mon possible pour que la salle et les autres espaces utilisés par le Sénat soient mis à disposition. Mais le niveau de travail est tel que je doute que toutes les commodités soient fonctionnelles. Toutefois, il y aura l’essentiel ». Déjà, il s’enquiert de l’installation des rideaux, il remarque même qu’il y a encore beaucoup de poussière partout dans la salle et ordonne à l’immédiat de faire revenir l’échafaudage. Une meute d’ouvriers s’attèle à la tâche, redressant le tapis par-ci, balayant par-là.
Deux techniciens sont passés pour installer les cabines de traduction. On ne sait pas encore où elles seront provisoirement logées. Les anciennes ont été complètement défaites dans le cadre du relookage du palais des Congrès. « Le défi est grand et le travail, délicat. Je ne supervise pas seul. Toutes les administrations concernées sont au courant du niveau d’évolution du travail », précise le directeur général. D’ailleurs, des sources crédibles annoncent l’arrivée d’une équipe de fonctionnaires de la présidence de la République pour inspecter les travaux.
De toutes les façons, le travail normal de réhabilitation donne momentanément la primeur au fonctionnement de l’hémicycle, ses autres espaces et du cinquième étage où était logé le cabinet du président. Depuis septembre, Marcel Niat Njifenji et son staff ont libéré les locaux. Pour les besoins de la tenue de la session budgétaire, son cabinet reprend ses quartiers au palais des Congrès. Et il faut qu’il soit opérationnel.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter