2052 nouveaux emplois annoncés dans les secteurs : immobilier, industrie du bois, agroalimentaire…

Economie
Michèle FOGANG | 20-12-2016 12:39

Engagement pris par sept sociétés qui ont signé jeudi dernier avec le Minmidt, la convention relative à la loi fixant les incitations à l’investissement privé dont elles bénéficient désormais.

Sept nouveaux investisseurs encadrés par l’Agence de promotion des investissements (API) bénéficient de la loi du 18 avril 2013 fixant les incitations à l’investissement privé en République du Cameroun et des avantages y relatifs. Il s’agit des sociétés, SAFVIS S.A, CHIMICAM Sarl, STB S.A EWCE AKBA Group, CAMDA S.A, SOGICAM S.A et SDM S.A. En procédant à la signature des conventions relatives à la matérialisation de ces nouveaux partenariats, le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt), Ernest Gbwaboubou a exhorté les investisseurs à poser des actes concrets sur le terrain.  
En effet, les nouveaux bénéficiaires de la loi relative à l’incitation à l’investissement privé ont promis de créer 2052 emplois dans différents secteurs tels que  l’agroalimentaire, l’industrie manufacturière, le bois, l’hôtellerie et l’habitat. Le tout pour un investissement de 94,54 milliards de F. Grâce à cette loi, ils pourront profiter entre autres de la réduction de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux sur la base de 50% du montant des investissements. L’exonération des droits d’enregistrement relatifs aux prêts, emprunts, avances en compte ou cautionnement et l’enregistrement garantis sans perception du timbre gradué sur les actes relatifs à l’augmentation, à la réduction au remboursement et à la liquidation du capital social. Autres avantages, l’exonération de TVA sur l’importation des équipements et matériels industriels et d’un taux réduit de 5% du droit de douane à l’importation des équipements et matériels.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter