Drame de l’Odontol : Mindourou pleure ses disparus

Societe
MESSI BALA | 20-12-2016 15:36

Joseph LE, directeur adjoint du Cabinet civil, a pris part, dimanche dernier, à l'inhumation de l’une des 27 victimes de l’intoxication alcoolique.

17h 45, ce dimanche 18 décembre 2016 au village Djouyaya, commune de Mindourou dans le département du Haut-Nyong. Rose Ambeo, 64 ans, mère de neuf enfants et grand-mère de 24 petit-fils, reçoit l’onction finale de l’abbé Albert Samba. Son cercueil est déposé dans la fosse de deux mètres creusée devant la résidence du chef de ce village dont elle était il y a encore quelques semaines l’épouse. Au moment où le sable mélangé au ciment est jeté sur sa tombe, des appels, des cris, des pleurs s’échappent de cette marée humaine amassée tout autour. Cette foule en détresse qui était restée jusque-là digne durant le culte œcuménique n’hésite plus à afficher sa souffrance. La douleur de perdre un être si cher.
Cet enterrement est en fait l’épilogue du terrible drame qui a frappé le mois dernier cette localité. A la faveur de diverses occasions festives, 27 personnes trouvent la mort après avoir bu du méthanol contenu dans une boisson traditionnelle connue sous le nom « d’Odontol ». On va dénombrer trois morts à Doumé, trois autres à Abong-Mbang et 21 à Mindourou dont 19 de sexe féminin avec pour épicentre le village Djouyaya où vivaient huit d’entre elles. Les obsèques de Rose Ambeo sont donc une occasion de regrouper l’ensemble des  familles de tous les disparus pour écouter le message porté par un proche collaborateur du chef de l’Etat, Joseph LE, par ailleurs, fils du Haut-Nyong,
Présent à la cérémonie à ce double titre le ministre Joseph LE va transmettre le réconfort du couple présidentiel. Le président Paul Biya, très touché par le drame, a décidé de la gratuité de la prise en charge de toutes les victimes. Ce qui a permis de sauver une quarantaine de personnes. Forte mobilisation également des  élites du Haut-Nyong qui ont mobilisé des moyens logistiques et financiers pour venir en aide aux familles si durement éprouvées. Parlant au nom de ses frères et sœurs, Joseph LE demande à l’assistance de redoubler de vigilance désormais au moment de consommer quelque alcool ou nourriture que ce soit, surtout lorsque l'origine n'en est pas clairement établie.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter