SOPECAM: place au nouveau statut

Societe
Jeanine FANKAM | 29-12-2016 16:34

Le Conseil d’administration qui a tenu hier sa 56e session ordinaire a voté le budget 2017 et préconisé la création d’une unité en charge de la mise en œuvre  des décrets présidentiels du 28 avril dernier.

La 56e session du Conseil d’administration de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (Sopecam), qui s’est tenue hier à l’immeuble Camnews à Yaoundé,  était avant tout une session budgétaire, qui a permis de faire le bilan de 2016.  Il a été remarqué, à la satisfaction des membres, que malgré un environnement particulièrement difficile, marqué par le ralentissement de l’activité économique en 2016, la Sopecam a obtenu des résultats satisfaisants. La couverture de la 10e édition de la CAN féminine et des autres grands événements nationaux et internationaux, le relookage du quotidien Cameroon Tribune, l’édition et la publication des ouvrages comme la collection « Emergence » et l’essai « Mon but », une autobiographie de François Oman Biyick, ne sont pas des moindres.
« L’entreprise a sereinement progressé dans la mise en œuvre de son plan de restructuration et de modernisation »,  a fait remarquer Joseph LE, président du Conseil d’administration, qui a saisi l’occasion pour inviter la direction générale à continuer de mettre le dialogue et la concertation au centre de sa stratégie de management.
Au-delà du bilan, le Conseil a examiné et adopté le programme d’action pour l’exercice 2017. La préoccupation majeure était de s’assurer que ce programme est conforme aux nouvelles missions de l’entreprise et adapté aux réformes imposées par son nouveau statut.  Il a été rappelé que le 28 avril dernier, le président Paul Biya avait signé deux décrets. L’un portait transformation de l’entreprise en société à capital public ayant pour unique actionnaire l’Etat et l’autre portant approbation des statuts.  Et pour appliquer les décrets ci-dessus évoqués, un Comité ad hoc mis sur pied par le Conseil d’administration préconise la création au sein de la Sopecam, d’une unité chargée de la mise en œuvre des décrets du 28 avril. De même, il est proposé un diagnostic stratégique à l’interne et un autre institutionnel et organisationnel, pour encadrer la modernisation et le développement de la société. La conception d’une régie publicitaire est aussi envisagée, de même que la conception d’une structure dédiée à l’édition au sein de la Sopecam. La réflexion sur une approche stratégique de conquête du marché de l’impression doit également être conduite.
Joseph LE propose que le Conseil affronte ces défis en rangs serrés. « Ensemble nous devons faire de la Sopecam une entreprise forte, productive, performante et rentable », a-t-il souhaité.

Joseph LE: « Les perspectives s’annoncent bonnes »

Le président du Conseil d’administration de la SOPECAM.

« Le seul centre d’intérêt de ce Conseil d’administration a été le budget de la Sopecam pour l’exercice 2017. Nous l’avons examiné de fond en comble, point par point, pour nous assurer que pour l’année qui va commencer, l’entreprise va fonctionner avec un budget bien équilibré tenant compte de tous les aspects de fonctionnement, de la mise en place de la nouvelle Sopecam, société à capital public. Nous avons donc adopté ce budget équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 21,6 milliards de F. Nous pensons qu’avec ces moyens, la direction générale et les directions opérationnelles pourront fonctionner sans grande difficulté. Le budget n’est rien d’autre que des prévisions. Il va falloir travailler pour trouver des ressources et c’est pour cela que le Conseil a demandé au directeur général de mettre immédiatement sur pied des commissions qui vont travailler sur tous les secteurs d’activités, de telle sorte que ces moyens soient trouvés et que les directions opérationnelles puissent atteindre les objectifs assignés. Il n’est plus question pour les directeurs et autres employés de la Sopecam de rester au bureau. Il faut aller sur le terrain, non seulement pour chercher l’information, mais aussi pour trouver les moyens permettant de fonctionner pendant toute l’année. Malgré une conjoncture globale difficile, les perspectives s’annoncent bonnes à la Sopecam. Nous devons relever les défis qui s’imposent. L’entreprise a tous les instruments qu’il faut pour atteindre le but. Le chef de l’Etat a bien voulu donner un nouveau statut à l’entreprise, à travers les décrets du 28 avril 2016. Nous devons mettre en œuvre ce statut, de telle sorte que la Sopecam prenne véritablement son envol. Nous avons des projets importants pour 2017, des perspectives dont certaines pourraient se concrétiser vers le mois de mars. Je ne voudrais pas en dire davantage. Just wait and see ! ».

56e session ordinaire de la SOPECAM

21,6 milliards de F pour 2017

Le communiqué final du Conseil d’administration parvenu à notre Rédaction.

Le Conseil d’administration de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (SOPECAM) s’est réuni en sa cinquante-sixième session ordinaire le 28 décembre 2016 dans la salle des conseils sise à l’immeuble Camnews à Yaoundé, sous la présidence de M. Joseph LE, président dudit Conseil. Mme Marie Claire Nnana, directeur général qu’assistait M. Peter Mabu, directeur général adjoint, rapportait les affaires inscrites à l’ordre du jour.
Au terme de ses travaux, le Conseil d’administration a adopté le budget de la SOPECAM au titre de l’exercice 2017 équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 21 593 493 253 FCFA, soit 16 902 845 435 FCFA pour le fonctionnement et 4 690 647 818 FCFA pour l’investissement.
Le Conseil a par ailleurs adopté les documents annexes au présent budget tels que présentés par la direction générale.
Le Conseil a ensuite encouragé la direction générale à prendre toutes les initiatives utiles pour accélérer et finaliser la première phase d’extension de la rotative KBA COMET.
S’agissant du développement des nouveaux produits visant la densification de l’offre d’information, le Conseil d’administration a approuvé les propositions formulées par la direction générale à cet effet, et l’a encouragée à accélérer les travaux devant permettre le lancement desdits produits.
Le Conseil a enfin félicité la direction générale pour la clarté des explications et la qualité des documents qui lui ont été présentés.
Fait à Yaoundé, le 28 décembre 2016
Pour le Conseil d’administration, le président,
(é) Joseph LE

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter