Nouvel an: Jour de paix, jour de Marie

Societe
Jeanine FANKAM | 03-01-2017 16:18

La messe dite dimanche au Sanctuaire de Nsimalen par Mgr Jean Mbarga honorait la mère du Christ.

Dimanche 1er janvier, la communauté catholique célébrait la journée de la paix, fête de la Sainte famille et de la Vierge Marie. L’homélie de circonstance dite par Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé, était bâtie autour de ces thèmes avec un point focal sur Marie, mère de Jésus-Christ. L’archevêque a émis le vœu que les fidèles la mettent au centre de leur vie. Il s’en est longuement expliqué. Elle est la génitrice du Prince de paix et étant  au service des desseins de l’homme, elle propose un idéal de famille. Quand Marie intercède auprès de son fils, notre avocat auprès de Dieu, les résultats sont toujours au-delà des attentes et la famille humaine, comme celle divine, devient une source intarissable de grâces, a expliqué l’officiant. « Quand Marie est là, la famille rayonne. Quand elle est avec nous, nous sommes debout. Ses apparitions sont des invitations pour élargir le cercle familial au-delà du noyau biologique et instaurer la paix », a insisté l’archevêque.  
A Nsimalen, la fête de l’An a été la fête de l’unité avec la parenté divine. Et en prenant Marie comme modèle en cette nouvelle année, Mgr Jean Mbarga pense que c’est jeter la lumière dans les ténèbres des vies humaines grâce à sa parfaite et inséparable connexion avec son fils. L’archevêque a aussi suggéré aux fidèles de l’archidiocèse d’avoir chacun, son effigie à la maison, comme ils ont celle du Christ. Il a instauré une prière de paix à toutes les messes dominicales dans la circonscription religieuse dont il est responsable.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter