Yaoundé - Ngaoundéré : le bus comme alternative a transport par train

Economie
Sandrine AVOMO | 24-02-2017 11:15

 A défaut du train, certains passagers à destination du septentrion se rabattent sur les agences de transport qui, à l’occasion, ont revu leurs horaires de travail/

Fabrice K, étudiant, attend patiemment son départ pour Ngaoundéré dans la salle d’attente d’une agence de voyages située au quartier Mvan à Yaoundé. Le fait est inédit pour cet habitué du train : « J’emprunte toujours le train pour mes déplacements vers le Nord. Je ne suis pas allé à la gare ferrovière par peur de ne pas pouvoir voyager ». Comme lui, de nombreux Camerounais cherchent la bonne alternative depuis la réduction de l’offre du concessionnaire du chemin de fer au Cameroun vers le Grand-Nord.
En effet, on note une certaine affluence dans les agences de transport par bus depuis quelques jours. A Touristiques Express de Mvan, par exemple, l’adjointe au chef d’agence affirme que «  comparativement à la saison normale, il y a une hausse de nos activités dans les lignes du Grand-Nord. Cette hausse est de l’ordre de 30 à 40% et nous avons des départs jusqu’à minuit », explique-t-elle. Dans l’espoir que cette situation perdure, elle ajoute : « Nous comptons affecter d’autres voitures à cette ligne, si le besoin continue de se faire ressentir ». Dans le hall d’embarquement, passagers et marchandises attendent l’heure du départ. Le chef d’agence rassure toutefois : « Tout est sous contrôle et les prix n’ont pas changé ».
Toujours au quartier Mvan, à l’agence Danay Express, des marchandises traînent çà et là dans le hall d’embarquement. La salle d’attente, quant à elle, se remplit peu à peu. Ici, les passagers préfèrent voyager la nuit. Ailleurs, l’impact est ressenti avec moins d’intensité. A National Voyages, « aucun passager pour le Grand-Nord n’a été enregistré depuis le matin », selon le chef d’agence. La baisse de l’offre chez le concessionnaire du chemin de fer est judicieusement exploitée par les promoteurs des agences de voyage de la ligne du septentrion.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter