Roger Milla : et de 70 !

L’ancien footballeur à la carrière riche célèbre son anniversaire ce 20 mai avec notamment un match de gala samedi prochain.

Roger Milla est un homme occupé. Très occupé. Au téléphone, qui sonne pratiquement toutes les cinq minutes. Dans son salon où il reçoit des invités, attendus ou pas, qui se succèdent. Le ton monte parfois. Normal, car la pression est toujours plus pressante alors que le grand jour approche pour l’ancien footballeur. Ce 20 mai en effet, alors que le Cameroun célèbrera ses 50 ans d’unité nationale, le « Vieux lion » soufflera sur sa 70e bougie. Si tout devrait se passer dans la discrétion ce vendredi, la journée de samedi sera plus riche. Un match de gala est en effet annoncé à 15h au stade Ahmadou Ahidjo, suivi d’un dîner offert par son épouse. Roger Milla l’avoue : il n’y aurait pas forcément pensé. Mais quand le monde entier vous dit que ce n’est pas tous les jours qu’une icône du football a 70 ans et que ça ne saurait être un évènement anodin, vous vous pliez à la volonté de la majorité.
Car oui, Roger Milla, ambassadeur itinérant, n’est pas n’importe qui. C’est le footballeur africain du 20è siècle selon l’Equipe. Un de ses talents bruts pas assez reconnu à sa juste valeur. Principalement, parce que, comme ses congénères à l’instar de feu Théophile Abega ou Grégoire Mbida, Roger Milla a fait carrière à une époque où la télévision et les réseaux sociaux n’étaient pas à la mode. Mais cela ne l’a pas empêché de se signaler lors de la coupe du monde 1990 en Italie. A 38 ans. Lors de cette compétition, le monde entier découvre un attaquant rapide, insolent, doté d’une bonne lecture de jeu et d’un coup de reins imparable. Il marque quatre fois, contre la Roumanie et la Colombie avec ce dribble resté dans les annales face au gardien Higuita. Et dire que l’attaquant avait été sorti de sa retraite par le chef de l’Etat pour participer à cette compétition. Et dire que certains de ses coéquipiers n’avaient pas forcément vu son arrivée d’un bon œil. Mais l’histoire donnera raison au premier ...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category