Gestion et maintenance des stades : Paul Biya fixe le cadre

Un décret du président de la République signé hier porte création d’un Office national des infrastructures et équipements sportifs.

Les interrogations et même  les inquiétudes sont nées au lendemain de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations Can TotalEnergies 2021 que notre pays a accueillie au début de cette année 2022. Elles portaient sur la maintenance de l’impressionnant parc d’infrastructures que le président de la République venait de mettre à la disposition de la jeunesse camerounaise et africaine. La réponse est tombée hier sous la forme d’un décret du chef de l’Etat portant création, organisation et fonctionnement de l’Office national des infrastructures et équipements sportifs (ONIES). Placée auprès du ministre des Sports et de l’Education physique, cet organisme public a une mission importante, au regard des dispositions de l’article 4 du décret mentionné plus haut. Il y est en effet indiqué que « l’Office a pour mission d’assurer, par son expertise, l’entretien, la maintenance, l’exploitation, la sécurisation, le développement et la pérennisation des infrastructures et équipements sportifs, ainsi que les installations connexes spécifiques réalisés ou aménagés par l’Etat ». L’ONIES devra en outre assurer la gestion administrative, financière et technique des infrastructures et équipements sportifs, en même temps qu’il lui revient le maintien en bon état de fonctionnement, ainsi que la sécurisation des infrastructures et équipements sportifs. La réalisation des travaux de réhabilitation et de rénovation des infrastructures et équipements sportifs, de même que leur entretien courant et leur maintenance sont de son ressort. Sont néanmoins exclus de son champ de compétence, les infrastructures et équipements sportifs de proximité, réalisés ou aménagés par l’Etat, mais dont la gestion est du ressort des collectivités territoriales décentralisées.
Dans son fonctionnement, l’Offic...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category