Afrobasket dames: la préparation c’est dès maintenant !

Sports
Jean Marie NZEKOUE | 30-05-2017 23:33

Commentaire.

Après la constitution des poules, les Lionnes indomptables du basketball savent désormais à quoi s’attendre lors du prochain tournoi de l’Afrobasket dames 2017 prévu à Bamako du 18 au 27 août 2017. Par un hasard dont le tirage au sort a le secret, l’équipe du Cameroun partage le même groupe que le Mali, pays hôte, la Tunisie, la Côte d’ivoire et l’Angola. Un « privilège » qui s’avère redoutable au regard des forces en présence. D’une compétition à l’autre, l’Angola et le Mali plus particulièrement, apparaissent comme des valeurs sûres du basketball en Afrique, tant chez les hommes que chez les femmes. Autant dire que face à des adversaires redoutables, la sélection du Cameroun n’évoluera pas sur du velours. Tout le contraire d’une promenade de santé ! D’où la nécessité d’une préparation minutieuse ne laissant place à aucune fausse note, à aucune improvisation. Plus facile à dire qu’à faire, nos sélections nationales engagées en compétition internationale nous ayant souvent habitués à des réveils tardifs, lorsque les carottes étaient déjà cuites. En lieu et place d’un programme de préparation bien conçu, étalé dans le temps avec des étapes bien visibles, on se contente parfois du minimum syndical. Le  syndrome de l’urgence aidant, ce qui tient lieu désormais de stratégie est plutôt une course de dernière minute contre la montre dans l’espoir de rattraper le temps perdu. Or, il est souvent trop tard et en haute compétition, la moindre négligence se paie cher.
Plus que jamais, il est temps pour l’encadrement technique et administratif de mettre sur pied une stratégie de conquête bien lisible mettant en exergue un chronogramme détaillé et des moyens appropriés, en termes de ressources humaines et matérielles. A ce sujet, on peut déplorer le fait que le basketball n’ait pas bénéficié jusqu’ici à l’international des mêmes facilités que le football par exemple. On se rappelle encore les malheurs vécus par les vice-championnes d’Afrique après le tournoi de Yaoundé. Si on veut aller plus loin, il faudrait éviter de répéter les mêmes errements. Avec un groupe largement remanié par rapport à l’équipe finaliste de 2015, on espère que le nouveau coach a ratissé assez large pour trouver des solutions de rechange.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter