Election de Philemon Yang à l’Onu : les félicitations du sénat

En ouverture de la session de juin hier, le président de la Chambre, Marcel Niat Njifenji, a félicité la diplomatie camerounaise pour cette victoire qui honore le pays à l’international.

 

Œuvrer à la construction et à l’édification d’un avenir de paix et de prospérité. C’est à la réalisation de cet objectif que le président du Sénat invite les membres de l’auguste Chambre. Une exhortation lancée hier en ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année législative 2024 au Palais des Congrès de Yaoundé. Marcel Niat Njifenji évoque cette nécessité en résonance avec l’actualité diplomatique récente : celle de l’élection, le 6 juin dernier, de l’ancien Premier ministre, Philemon Yang, au prestigieux poste de président de la 79e Assemblée générale de l’Onu. « Cette victoire orchestrée de main de maître par le chef de l’Etat, S.E Paul Biya, honore le Cameroun tout entier et plus singulièrement ce haut commis de l’Etat », s’est réjoui Marcel Niat Njifenji. Il fait ainsi allusion à la campagne de proximité menée pendant des mois sous l’impulsion du chef de la diplomatie camerounaise.
La joie que suscite ce succès contraste avec d’autres actualités moins gaies qui ont attiré l’attention du président du Sénat. Marcel Niat Njifenji a appelé au dialogue, au sens des responsabilités et à un retour à la sérénité dans la conduite du football camerounais, au centre de querelles depuis quelque temps. Dans le même temps, il a fustigé les attitudes de certains compatriotes qui mettent à mal la vie en communauté. « J’invite le gouvernement à ne ménager aucun effort pour, d’une part, combattre toutes les dérives qui constituent autant de menaces pour le vivre ensemble et, d’autre part, trouver des solutions durables devant garantir la paix, la protection de l’unité nationale et la poursuite des efforts de développement inclusif », a-t-il déclaré. Une nécessité alors que des groupes terroristes co...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category