Yaoundé : Messi Atangana sur les trottoirs
Kribi : pas d’état de grâce