Douala : des changements perceptibles