Tirage au sort CAN féminine: demandez le process…

Le Cameroun tête du groupe A dimanche prochain à Yaoundé lors de la cérémonie de répartition des huit équipes. 

Faire un choix en laissant le « hasard » décider. C’est la base du tirage au sort. Dimanche prochain, celui de la CAN  féminine 2016 (19 novembre – 3 décembre) prévue dans les villes de Limbé et Yaoundé se déroulera au Cameroun. Le palais polyvalent des Sports a été choisi pour accueillir la cérémonie. Huit pays doivent être répartis dans deux groupes A et B. Le Cameroun, pays-hôte, sera la tête du groupe A et placé en position A1. Le Nigeria, tenant du titre et neuf fois champion, sera la tête du B et placé en position B1. En plus des Lionnes indomptables et des Super Falcons, l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Ghana, le Kenya, le Mali et le Zimbabwé sauront quelles équipes ils rencontreront lors de la phase de groupes de cette CAN au Cameroun.
Qui jouera contre qui ? Interviewé par la CRTV radio, Junior Binyam, directeur des médias à la Confédération africaine de football explique : « On aura un pot constitué du Ghana et de l’Afrique du Sud qui, parmi les six autres pays qualifiés, sont ceux qui ont les meilleurs résultats sur les trois dernières éditions. La première équipe tirée ira dans le groupe A et la seconde, dans le groupe B ». A côté des ténors et donc des favoris, qu’importe le groupe dans lequel ils seront logés, l’Egypte, le Kenya, le Mali et le Zimbabwe devront bien trouver une place. D’après les explications de la même source, un deuxième pot sera créé avec ces quatre équipes. Les groupes seront attribués selon qu’elles seront tirées en premier ou second, ainsi de suite. A ce stade, chaque équipe sait contre qui elle jouera sans être fixée sur le jour. Un autre tirage est donc effectué pour déterminer l’indice de l’équipe concernée. Et c’est quoi une indice ? Réponse avec Junior Binyam : « Les indices permettent, une fois que le tirage est achevé, de générer le calendrier de la compétition ». 
Les Lionnes sont-elles logiquement basées à Yaoundé ? Là aussi, « les localisations de groupes, sont une proposition du Comité local d’organisation soumise à la validation de la Commission de l’organisation du football féminin à la CAF », explique Junior Binyam. Pas de règle donc pour loger le pays organisateur à Limbé ou Yaoundé. Mais, le choix de Yaoundé est vite fait par le public et les joueuses qui veulent voir les cœurs des Camerounais battre pour elles à Mfandena.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie