Hysacam: la subvention de l’Etat payée

Les responsables de cette entreprise ont organisé un point de presse sur le sujet vendredi dernier à Yaoundé.

Des tas d’ordures dans les quartiers comme en pleine agglomération. Voilà le décor qu’a affiché la ville de Yaoundé pendant deux semaines. Des problèmes d’insalubrité qui ont trouvé leur origine dans le fait que la Société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) attendait les paiements de ses prestations par l’Etat. C’est dans ce cadre que l’entreprise ayant voulu informer le public sur les raisons de cette insalubrité a organisé un point de presse vendredi dernier en son siège de Yaoundé. De cette rencontre avec les médias, il ressort qu’eu égard à tous ces désagréments causés aux populations, l’Etat a apporté son soutien à l’entreprise. «  Nous avons obtenu de nouveaux partenariats avec nos fournisseurs pour qu’on n’ait plus ce genre de rupture. Nous nous sommes également mieux organisés à l’interne pour pouvoir faire face à des difficultés lorsqu’elles surviennent », a expliqué Garba Ahmadou, responsable de la communication à Hysacam.
Au-delà de ce problème financier, l’entreprise a relevé d’autres difficultés : les intempéries, l’incivisme et l’état des routes qui rendent difficile l’accès des camions pour la collecte des déchets dans certains quartiers. « Nous avons rencontré des problèmes liés à l’approvisionnement en carburant et en pièces détachées dus à des retards de paiement des prestations de l’entreprise. Il y a aussi que la ville connaît une poussée démographique qui augmente fortement la production des déchets  », a confié Garba Ahmadou. Et de conclure : « C’est aussi une façon de dire aux populations qu’elles sont partie prenante de la réalisation de notre prestation. C’est-à-dire qu’elles doivent adopter des comportements sains, en gérant mieux leurs ordures ménagères ».
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie