Can féminine: l’Onusida s’implique

Le ministre des Sports et de l’Education physique a reçu en audience la directrice-pays de ce programme  des Nations unies. 

Comment utiliser le football pour passer des messages liés au changement de comportement face au Vih-sida ? Comment mobiliser les communautés face à la maladie ? Voici entre autres, les préoccupations au centre de l’entretien entre Bidoung Mkpatt, ministre des Sports et de l’Education physique et Claire Mulunga, directrice-pays du Programme commun des Nations unies sur le VIH-sida (Onusida), mardi dernier à Yaoundé. 
A l’occasion de la tenue au Cameroun de la Coupe d’Afrique des nations féminine (CAN) 2016 du 19 novembre au 3 décembre prochain, le programme spécialisé de l'ONU pour lutter contre la maladie voudrait utiliser l’opportunité de cette compétition sportive,  pour délivrer des messages en matière de prévention et de prise en charge du Vih-sida. L’accent devrait notamment être mis sur la prévention mère-enfant. Autant de messages destinés à faire reculer la maladie. Le MINSEP s’est montré attentif à tout ce qui se fait dans le cadre de la CAN pour réduire les méfaits de la pandémie, précisément auprès de la jeunesse. Il s’est dit disposé à collaborer avec l’Onusida qui, de son côté, devrait d’ici peu, mobiliser les moyens et différents appuis pour mettre en œuvre la campagne.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie