Un album en « Frisson »

L’auteur compositeur vient de commettre un maxi-single baptisé « Regretter » sur le marché discographique.

 

« Regretter », c’est la première galette musicale que l’artiste Frisson vient de livrer aux mélomanes. Des messages profonds et un engagement contre les industries dans des rythmes chaloupés parfois endiablés contenus dans un maxi-singleà forte coloration de makossa. Le morceau « Regretter » est un hymne à l’importance de la communication dans les rapports humains. Une exhortation à la remise en question pour éviter les regrets dans diverses situations de la vie notamment amoureuse, amicale, familiale et même professionnelle. Pour éviter d’arriver au regret, il faut échanger avec l’autre.

Et que dire du deuxième titre « Frisson » qui porte le nom de l’auteur. Dans cette chanson qui est sa toute première composition, l’artiste transporte le public sur des émotions variées. On découvre les facettes du frisson, une sorte de boule émotionnelle, entre joies et détresses de la vie. Tout comme cette autre composition à la plage 3 : « Boko Haram », une contribution de l’artiste contre toutes formes d’abomination perpétrées par cette secte islamiste. C’est aussi un cri de rassemblement des Camerounais de la diaspora, une interpellation  pour ne pas oublier leurs origines.

Pour la promo de ce nouvel opus, des spectacles sont calés pour le festival des cultures africaines en Angleterre et un concert à Londres avec Claire Bahi et Gadji Celi. Pour un premier coup, Frisson n’a aucun regret à partager son inspiration.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category