Port autonome de Kribi: le frémissement

 

Depuis quelques jours, on observe des va-et-vient des grosses cylindrées vers le port et les réunions se succèdent.

Que de mouvements de personnalités vers le port autonome de kribi (PAK) depuis quelques jours. Pour les populations de la ville balnéaire, ce défilé de grosses cylindrées et autres 4x4 est porteur de bonnes nouvelles. Bien que les occupants de ces véhicules ne soient pas toujours identifiés, tout laisse croire qu’il s’agit de ponte de la République. Les immatriculations de l’armée camerounaise et du corps administratif le confirment. Si à la préfecture de Kribi, on ne donne aucune information sur ces va-et-vient, au port, vu les activités qui ont été accélérées, on peut dire que le premier bateau serait annoncé.
A l’entrée du port désormais, que de changements. Déjà, il faut montrer patte blanche pour franchir la première zone de sécurité érigée par les éléments de la gendarmerie nationale et du Bataillon d’intervention rapide (BIR). Cette étape traversée, le visiteur est face à une barrière électronique. De là, il aperçoit des techniciens en train d’installer un système scanner ultra-moderne. Pour les spécialistes, c’est l’entrée de la zone sécurisée qui se met déjà en place. Un peu plus loin, on observe que le mur délimitant l’enceinte portuaire a pris de la hauteur et les ouvriers s’attèlent à placer une grille métallique au-dessus. A l’intérieur du port, des ingénieurs inspectent les équipements. Ici, on contrôle les bâtiments, là, on se rassure que tous les réseaux électroniques fonctionnent à merveille. La qualité du système de surveillance additionnelle est appréciée. Dans les salles comme en plein air, des caméras sont installées. Dans l’eau, les embarcations de la marine nationale et du BIR sont prêtes pour toute intervention. Dans la zone attenante au port, un vaste espace est dégagé. Selon les responsables du PAK, cette place est réservée à la plate-forme logistique. Dans les différents bureaux et autres salles de conférences, les réunions se succèdent. L’on peut apercevoir dans les couloirs la nouvelle équipe dirigeante. Patrice Barthélemy Melom, le directeur général, tout sourire mais toujours aussi pressé laisse entendre : « Nous sommes prêts ». Sans doute pour l’inauguration de ce grand projet.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie