Gouvernance locale: il faut impliquer les jeunes

La célébration de la 6e édition de la journée africaine de la décentralisation hier à Yaoundé a jeté les bases d’une plus grande implication de cette catégorie sociale.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Les jeunes ont du talent à revendre et n’attendent que d’être impliqués dans les politiques de développement définies par les 374 collectivités locales (communes et communautés urbaines) du pays. Le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique dénombre 11,586 millions de jeunes, soit 53,5% de la population. Ces jeunes, explique le ministre délégué auprès du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation chargé des Collectivités territoriales décentralisées, Jules Doret Ndongo, constituent une dividende démographique à capitaliser pour le développement de nos communautés locales. Ce n’est donc pas un fait de hasard si la 6e édition de la Journée africaine de la décentralisation et du développement local leur fait la part belle. Le thème retenu cette année, «Egalité des chances, autonomisation socio-économique et participation des jeunes à la gouvernance locale et au développement local en Afrique », valorise la participation de la jeunesse, en cohérence avec l’aspiration N° 6 de l’agenda 2063 de l’Union africaine.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category