Affaires des biens mal acquis:Malabo dénonce un montage

Un mois après la condamnation de Teodorin Obiang par la justice française à trois ans de prison et 30 millions d’euros d’amende à payer dans l’affaire des biens mal acquis, les officiels équato-guinéens ont donné leur version des faits. Au cours d’une conférence de presse lundi dernier  au siège l’Organisation des Nations unies à New York, le représentant permanent de la Guinée équatoriale a dénoncé «un montage d’Amnesty International avec la complicité de certains opérateurs économiques français contre son pays».

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category