Présidentielle gabonaise: L’épilogue …

C’est aujourd’hui qu’expire le délai légal pour que la Cour constitutionnelle vide le contentieux électoral et proclame les résultats définitifs.

Le long feuilleton de la présidentielle gabonaise du 27 août 2016 devrait connaître son épilogue ce vendredi. En effet, après le dépôt d’un recours auprès de la Cour constitutionnelle par le candidat Jean Ping à la suite de la proclamation des résultats provisoires par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), c’est aujourd’hui la date-butoir pour publier les résultats définitifs. Après moult tergiversations, les neuf juges de la Cour constitutionnelle ont procédé au recomptage des plus de 2500 procès-verbaux émanant des bureaux de votes du scrutin du 27 août dernier. Pourtant, le recours du candidat Jean Ping arrivé en seconde position derrière le candidat Ali Bongo Ondimba, portait exclusivement sur le recomptage des voix dans la province du Haut Ogoué. Selon Jean Ping, Ali Bongo y aurait massivement fraudé, s’octroyant 95 % des suffrages avec un taux de participation de 99, 93 %. Et ce sont ces chiffres qui lui auraient finalement permis de virer en tête et de remporter le scrutin d’après la Cenap.

Depuis plusieurs jours, les yeux des Gabonais sont tournés vers la Cour constitutionnelle qui doit conformément à la loi nationale, trancher en dernier ressort et publier les résultats définitifs. Face aux actes de violence provoqués par la proclamation des résultats provisoires par la Cenap, la pression était forte sur la Cour constitutionnelle qui a été vilipendée et quasiment menacée par l’opposition. Par ailleurs, la communauté internationale a, elle aussi, interpellé la Cour constitutionnelle pour qu’elle dise le droit de façon impartiale. Bien plus, la Cour constitutionnelle s’est résolue à travailler avec l’appui de juristes commis par l’Union africaine pour que tout se passe en toute transparence. Jusqu’à tôt ce matin les neuf juges étaient encore à pied d’œuvre pour s’accorder sur les conclusions à porter à l’attention des Gabonais et du monde.

Les Gabonais sauront donc au courant de cette journée le nom de leur président de la République pour les sept prochaines années. Le 31 août dernier, la Cenap avait déclaré le président sortant, Ali Bongo Ondimba vainqueur avec 49, 80 % des voix contre 48,23  % pour Jean Ping. La proclamation de ces résultats avait alors suscité une réaction violente des partisans de l’opposition. Pendant plusieurs jours, le pays a connu des scènes de violences et de vandalisme qui ont causé plusieurs morts.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie