Cybercriminalité: un fléau à plusieurs visages

Entre proposition d’affaires juteuses, demandes d’aide, usurpation de titre, piratage de boîtes électroniques, les cybercriminels développent plusieurs astuces pour aguicher leurs proies.

Sur la toile, plusieurs astuces sont développées par les cybercriminels pour appâter leurs victimes. Entre usurpation d’identité ou d’adresses électroniques, voire de profil, arnaque, espionnage, chantage et piratage des cartes magnétiques dans des guichets automatiques de billets de banque, leur mode opératoire est diversifié avec des conséquences dévastatrices chez les victimes. En mai 2016 au cours d’un séminaire organisé par l’Agence nationale des technologies de l’information de la communication (Antic) à l’endroit des magistrats, plus de 700 cas d’arnaques avaient été répertoriés principalement via Internet. Près de 20 administrations publiques camerounaises ont été victimes du changement frauduleux de l’apparence de leur site web à l’instar de l’Assemblée nationale et de la CRTV. Les plus récurrentes sont entre autres :
Propositions d’affaires juteuses
Dans ce registre, plusieurs internautes reçoivent des propositions de transfert d’argent provenant d’un quelconque héritage. « Lorsque j’ouvre ma boîte mail, je tombe la plupart du temps sur ce type de message où on me demande de donner le numéro de mon compte bancaire afin qu’on me transfère une somme d’argent d’un soi-disant orphelin qui ne sait comment le mettre à l’abri. Et pour peu que vous n’êtes pas vigilant, vous tombez dans le panneau », confie Adeline Manyaka.
Demande d’aide
Sur la toile, on retrouve de faux mendiants. Des personnes dont le but est d’extorquer de l’argent à des tiers. « Il est des fois où je reçois des e-mails de quelqu’un qui dit qu’il est gravement malade et qu’il sollicite une aide financière pour les soins. Bref, ils jouent sur votre sensibilité, voire votre pitié », relate Benjamin Bouli.
Piratages des adresses électroniques
C’est l’option la plus prisée chez les cybercriminels. Lorsque vous avez une adresse e-mail, les cybercriminels piratent votre mot de passe. Ils se font passer pour vous et envoient des courriels de détresse. « J’ai reçu plusieurs e-mails des amis me demandant d’envoyer une somme d’argent  parce qu’ils sont bloqués dans tel aéroport faute d’argent » se plaint Cathérine Mfoumou, étudiante.  
Usurpation de titres
Sur Facebook, de nombreux faux profils défilent au rang desquels ceux des hautes personnalités. Très souvent, ceux qui les créent ont pour seul objectif de se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas. « On se demande comment ils réussissent leur coup. Parfois, ils vous envoient des demandes d’amitié. Une fois que vous le faites, ils vous proposent des emplois moyennant un forfait », explique Jean Daniel Boulaga. « Dans les commissariats, plusieurs plaintes sont déposées contre inconnu et certains sont aux arrêts même on en fait pas grand écho dans les médias », assure un personnel de la police. Malgré ces multiples astuces, certains  arnaqueurs finissent par tomber tout de même dans la nasse de la police.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie