On pense au Mali

Après les matchs d’évaluation samedi dernier contre l’Académie Gilles Augustin Binya, séance de décrassage chez les Lionnes lundi.

Résultats mitigés pour les Lionnes le week-end dernier. La sélection nationale de football féminin a gagné et perdu un match contre des joueurs de l’Académie de football de l’international camerounais, Gilles Augustin Binya. Carl Enow Ngachu a scindé en deux les 26 joueuses en stage pour constituer une sélection A et B des Lionnes. Deux groupes, pour affronter  l’Académie Gilles Augustin Binya au terrain du collège Stoll d’Akono. Le groupe effectue dans la ville d’Akono (région du Centre) depuis le 27 septembre dernier, son 6e regroupement.
Premier match, victoire par 1-0, but de Christine Patience Manie, la capitaine des Lionnes. Le deuxième groupe peut rapidement regagner la pelouse. Cette fois, défaite de l’équipe B des Lionnes par 4-3, contre le même adversaire. L’équipe a joué les prolongations, une façon pour le sélectionneur de « tester » l’endurance de ses protégées. Et d’après le Team Press Officer des Lionnes indomptables, Leocadia Bongben, « certaines ont joué plus de 90 minutes ». Le groupe pense résolument au Mali et chacune des joueuses en stage veut faire bonne impression pour être retenue pour ces rencontres.
Après cette double rencontre, recueillement à la paroisse Notre Dame des sept douleurs (chapelle construite en 1933) dans la commune d’Akono. L’équipe a désormais ses habitudes à 10h.
Quid des six joueuses professionnelles attendues pour renforcer la sélection dans la perspective de la double confrontation contre le Mali les 13 et 16 octobre prochains ? « Nous avons envoyé les convocations, mais nous ne savons pas encore quand elles rejoindront le groupe », explique Leocadia Bongben. Nchout Ajara Njoya (Kansli, Suède), Raïssa Feudjio (Aland United, Finlande), Vanessa Siakam (Ladies, Afrique du Sud), Jaquette Ada (Besiktas, Turquie), Astride Virlouvet (AG Caen, France) et Melvis Tantoh Ngifor (Delta Queens, Nigeria) rejoindront donc les six autres professionnelles en regroupement au Cameroun. 
En club, championne de la Russie avec son club WFC Rossiyanka, Gabrielle Aboudi Onguené a soulevé le trophée lors de l’ultime match de la saison, samedi dernier. L’attaquante camerounaise va désormais se concentrer sur la Ligue des Champions européenne, où son équipe est engagée.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie