The Voice Afrique francophone: c’est reparti !

En prime time sur la télévision panafricaine VoxAfrica, chaque samedi, les téléspectateurs du continent se délectent du concours qui déterminera la plus belle voix d’Afrique francophone.

«Waouh ! Il le mérite», s’exclame Gisèle bien cramponnée sur le canapé faisant face à son petit écran. Lors de la deuxième émission de The Voice Afrique Francophone, la jeune étudiante est restée sans voix après la subjuguante reprise du titre «Ayé» du chanteur Nigérian Davido par Fulbert.

En compagnie de ses deux sœurs cadettes, elle ne manque aucune minute du programme de divertissement diffusé en prime time sur la télévision panafricaine VoxAfrica. «Moi, je le regarde via Internet», nous déclare David. Depuis l’Italie, à chacune des cinq émissions déjà diffusées,

David transpose ses avis sur le programme sur sa page Facebook. «Ils (mis pour les coaches, ndlr) gesticulent trop pour rien», pouvait-on lire le 14 octobre dernier lors du lancement de la deuxième saison.  Des avis sur la toile ou dans la vie courante, The Voice Afrique Francophone est rentré dans l’agenda télé de nombreuses familles. 

Très prisé par le public jeune et féminin, The Voice Afrique Francophone surfe sur le succès de sa première saison tenue en 2016. La super production de divertissement a enregistré en moyenne neuf et 10 millions de téléspectateurs en Côte d’Ivoire et au Cameroun durant la première saison.

On ne change pas une équipe qui gagne, dit-on trivialement. Cette année encore, l’animateur français Claudy Siar assure la présentation et la gestion des émotions des candidats retenus pour l’aventure.

Autre élément de stabilité du programme, la présence de Singuila, Asalfo, Lokua Kanza et Charlotte Dipanda dans les fauteuils rouges de coaches. Chacun d’eux retiendra dans son équipe 12 talents issus de 16 pays.

Il s’agit du Bénin, du Burundi, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Guinée, de la Guinée équatoriale, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Tchad, du Togo et de la République démocratique du Congo.

La succession de la Congolaise Pamela Baketana se décline en 16 épisodes comprenant six auditions à l’aveugle, quatre battles, deux épreuves ultimes et quatre grand shows en direct à partir du 6 janvier 2018. La grande finale est programmée pour le 27 janvier 2018. Le vainqueur aura l’opportunité de signer un contrat chez Universal Music et la possibilité d’y enregistrer un album.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie