Rigobert Song évacué en France

Victime d’un AVC dimanche dernier, le sélectionneur des Lions A’ arrive mercredi à l'hôpital universitaire de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Un sourire. Une tête levée. Et voilà des parents réconfortés. Il est 18 h 18 mn. Sur sa civière, Rigobert Song Bahanag veut apaiser ces personnes qui, par centaines scandent « Debout Rigo ! ». Son transfert de sa chambre d’hospitalisation du Centre des Urgences de Yaoundé (CURY) vers l’ambulance médicalisée qui le transporte pour l’aéroport de Yaoundé Nsimalen est bref mais chargé d’émotions. Soulagement. Sur le visage de cette tante, perlent des larmes … de joie. « Il a souri. Ça va. Magnan est là ». Elle essaie de décrire son état à une autre, toujours sur les lieux. « J’ai soif. Ma gorge s’est dénouée ». Plus loin, des doutes de badauds sont levés. « C’était une rumeur capi. Tu es là. J’ai témoigné. Le Lion est là », entend-on dans une foule que les services de sécurité du CURY peinent à maîtriser. Perchés sur les grilles de l’hôpital central voisin, téléphones en mains, certains veulent capter tout, ou presque.
Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) dimanche dernier, l’ancien capitaine des Lions indomptables et actuel sélectionneur des Lions A’ arrive à Paris mercredi à bord d’un avion médicalisé. L'hôpital universitaire de la Pitié-Salpêtrière doit l’accueillir. Des médecins l’y attendent. Comme pour rassurer ces journalistes, une tante indique que lundi dernier, il allait mieux. Il a d’ailleurs bu un yaourt. « Le médecin nous a demandé d’en acheter hier soir (lundi, ndlr). J’ai moi-même fait acheter deux pots » ajoute-t-elle.  Dans la foulée, le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda est venu se rassurer que le protocole est respecté. Optimiste, il dénonce cette attitude de personnes faisant circuler des photos « pas bien » sur des réseaux sociaux. « Il a été conduit à temps au Centre des urgences et les médecins ont fait ce qu’il fallait pour qu’il puisse continuer son traitement à Paris. Je remercie le chef de l’Etat qui, dès qu’il a été informé, a donné instruction au gouvernement d’engager toutes les démarches nécessaires pour que sa prise en charge soit non seulement efficace, mais très rapide.  Je voudrais également apprécier le travail de professionnalisme du CURY. Nos professionnels sont aptes à réagir promptement », a expliqué le Minsanté. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie