Barrage de Lom-Pangar: EDC indemnise les populations de Goyoum

 Des enveloppes en numéraire et des dons en matériels agricoles distribués aux populations de la localité lundi dernier.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Argent, porte-tout, machettes, houes, limes, plantoirs, arrosoirs, pulvérisateurs, tronçonneuses, etc. Voici, entre autres, le matériel remis aux populations de la localité de Goyoum, dans l’arrondissement de Belabo lundi dernier par l’entreprise Electricity Development Corporation (EDC).

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Ce, dans le cadre de la continuité de la mise en œuvre du Plan d’indemnisation et de réinstallation du barrage de Lom-Pangar, dans la région de l’Est du Cameroun. Le matériel d’une valeur d’environ 5 millions de F a été remis aux agriculteurs recensés sur le site cédé pour la réinstallation du village Lom II.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Celui-ci avait été déplacé pour les travaux du barrage. D’autres paysans de la localité ont également reçu des indemnisations en numéraires. Pour Silvain Kouakam, chef d’antenne EDC à Bertoua, cette action rentre dans le cadre de la mise en œuvre des engagements pris par l’entreprise, pour améliorer le cadre de vie des populations riveraines du barrage et impactée par les travaux de ce projet structurant.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

« Je suis très heureux. Cet appui en argent et en matériel me permettra d’agrandir ma plantation et augmenter ma production agricole », déclare William Bassong, l’un des bénéficiaires.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Toujours en guise de compensation, d’autres appuis en nature et en numéraire pour les cérémonies rituelles concourant à mieux installer les populations déplacées sur le nouveau site du village Lom II, ainsi que des infrastructures dans le cadre du projet de développement local sont attendus.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

« Nous saluons ce geste d’EDC qui aurait pu s’arrêter aux indemnisations en numéraires, mais est allé au-delà. Nous recommandons aux populations locales de vivre en harmonie avec celles qui ont été installées sur les terres cédées, afin que ce village soit le creuset du vivre-ensemble voulu par le chef de l’Etat », affirme de son côté Rebeka, sous-préfet de Belabo.

Read also :

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category