Matériel de construction: l’expérience turque en vitrine

La technologie et le savoir-faire de ce pays européen dévoilés du 30 novembre au 3 décembre derniers à Yaoundé.

Read also : 49e Fête nationale : pas de cérémonies officielles

Le Cameroun est un vaste chantier. Notamment dans les infrastructures d’envergure comme les autoroutes, les routes, les stades, les barrages hydroélectriques. Parce que la Turquie est consciente de ces opportunités, elle veut se positionner. Normal !

Read also : Lutte contre le coronavirus : la situation se stabilise à nouveau

A partir du moment où ce pays occupe le deuxième rang mondial dans le secteur de la construction, derrière la Chine. Ce qui ne peut qu’enchanter le Cameroun qui a besoin de matériaux de construction de qualité.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

La récente foire internationale turque de la construction et des matériaux de construction organisée du 30 novembre au 3 décembre dernier au palais des Congrès de Yaoundé, a démontré la force de frappe de 35 entreprises turques. Avec à leurs côtés une vingtaine d’entreprises de diverses nationalités : Cameroun, Italie, Inde, Arabie Saoudite.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Le secrétaire général du ministère du Commerce, Achille Bassilekin III, qui a officiellement lancé la foire, en présence de Murat Ülkü, ambassadeur de Turquie au Cameroun, a apprécié les produits exposés dans divers domaines : revêtement des sols et toits, éclairage, bois et ameublement, constructions industrielles, coffrages, constructions en béton, etc.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

« De telles initiatives doivent être encouragées dans notre pays qui est engagé dans le train de l’émergence à l’horizon 2035 », a-t-il souligné. Il est en outre revenu sur le cadre incitatif qu’offre la loi du 18 avril 2013 sur les investissements étrangers au Cameroun.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

La Société d’organisation nationale et internationale (SONIC), organisatrice de l’évènement, a veillé à ce que le rapport qualité-prix des matériels soit acceptable.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Les attentes des exposants étaient identiques : vendre du matériel, nouer des partenariats d’affaires, rencontrer de potentiels clients, signer d’éventuels contrats, créer des représentations au Cameroun.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category