Le Commonwealth soutient l’unité du Cameroun

Au cours du déjeuner officiel offert en son honneur par le couple présidentiel camerounais, la Secrétaire générale du Commonwealth a promis l’appui de son organisation.

Au deuxième jour de sa visite officielle au Cameroun, la Secrétaire générale du Commonwealth a eu droit hier à tous les honneurs dus à son rang. L’audience au palais de l’unité suivie d’un déjeuner officiel offert en son honneur par Paul et Chantal Biya se sont déroulés dans un décor tout spécial. Depuis le parvis jusqu’à la tour du Palais de l’Unité, l’itinéraire qu’a emprunté le cortège de la Sg du Commonwealth était pavoisé aux couleurs du Cameroun et du Commonwealth. Le tapis rouge et les jets d’eau complètent ce dispositif des grands jours.

Mieux, lorsque la Très honorable Patricia Scotland arrive à 12h, elle est encadrée par une haie d’honneur composée des éléments du groupement d’honneur de la Garde présidentielle. Au perron du palais de l’Unité, le ministre, Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh est à l’accueil. La Sg du Commonwealth et sa suite sont conduites au 3e étage où se déroule l’entretien avec le chef de l’Etat. L’essentiel de l’audience se déroule à huis clos. Pendant plus d’une heure, Paul Biya et son illustre hôte ont discuté des sujets d’intérêt commun et passé en revue la riche coopération entre le Cameroun et l’organisation intergouvernementale.

A la fin de cette entrevue, la Très honorable Patricia Scotland QC a été élevée par le chef de l’Etat à la dignité de Grand Officier de l’Ordre de la Valeur, la plus haute distinction honorifique accordée à un dignitaire étranger. Puis, la fin de cette phase sera marquée par l’échange de cadeaux entre le couple présidentiel et le patron du « club des gentlemen ». La suite du programme se déroule au premier étage du Palais de l’Unité où a lieu le déjeuner officiel offert en l’honneur de la Sg du Commonwealth par Paul et Chantal Biya.

Au premier rang des invités, les chefs des grandes institutions étatiques notamment le président du Sénat, Marcel Niat Njifenfi, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, le président du Conseil économique et social, Luc Ayang, le président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, Peter Mafany Musonge. Les membres du gouvernement presque au grand complet, les Hauts Commissaires désignés de la Grande Bretagne, du Nigeria et du Canada ne sont pas en reste.

C’est à 13h que le chef de l’Etat qu’accompagnent son épouse et la Très honorable Patricia Scotland QC font leur entrée. La compagnie de la musique de la Garde présidentielle agrémente ce moment très spécial. Fermeté et dialogue Dans le toast qu’il a prononcé pour la circonstance, le président de la République a exprimé sa reconnaissance au Commonwealth pour la contribution que cette organisation a apporté à son pays dans divers domaines depuis qu’il en est membre en 1995.

Paul Biya a brossé à grands traits les difficultés sociopolitiques et économiques auxquelles fait actuellement face le Cameroun. Comme on pouvait s’y attendre, il a notamment évoqué la guerre contre Boko Haram et l’agitation qui a cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avec pour conséquences l’assassinat des éléments des forces de défense et de sécurité par des extrémistes qui réclament la partition du Cameroun.

Après avoir rappelé les mesures prises par le gouvernement pour résoudre les préoccupations corporatistes, Paul Biya a réitéré son devoir constitutionnel « de rétablir l’ordre et de punir les coupables de ces assassinats » tout en affichant son option pour le dialogue.

En réponse, la Sg du Commonwealth a souligné le précieux rôle et la place du Cameroun au sein du Commonwealth. Elle a relevé avec un sentiment de tristesse les événements malheureux qui ont cours au Cameroun. C’est alors qu’elle a invité les Camerounais à résoudre toute divergence par un dialogue pacifique. Elle a promis que son organisation va s’atteler à travailler pour l’unité et l’existence pacifique du Cameroun. Il était plus de 15h quand Paul et Chantal Biya ont raccompagné la Très honorable Patricia Scotland QC au perron du palais de l’Unité.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie