Echanges commerciaux en zone CEEAC: 23 entreprises agréées

Les agréments remis jeudi à Yaoundé leur permettront d’écouler leurs produits dans neuf pays autres que le Cameroun, sans droits de douane.

23 opérateurs économiques locaux vont à la conquête de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Depuis jeudi, ils ont la latitude d’écouler leurs produits dans neuf pays autres que le Cameroun sans droits de douane. C’est à la faveur des agréments CEEAC qu’ils ont reçus hier à Yaoundé des mains du ministre du Commerce (MINCOMMERCE), Luc Magloire Mbarga Atangana. Les 23 entreprises exporteront en tout 168 produits industriels issus de l’agroalimentaire, des cosmétiques, de la métallurgie entre autres. Parmi les entreprises concernées, on compte les Brasseries du Cameroun, Camlait, Nestlé, la Société camerounaise de savonnerie, OK Foods,  la Société moderne de savonnerie, les Laboratoires Biopharma, Huileries alimentaires du Cameroun, Construction métallique, Société industrielle de cellulose, Sources du pays, Bio Tropical…
« Il s’agit de fleurons de notre industrie », a indiqué le MINCOMMERCE, avant d’ajouter : « La CEEAC, c’est neuf pays d’exportation pour une population cible de 160 millions de consommateurs. Ça fait du champ pour nos industriels. Nous ouvrons les marchés, maintenant il faut que les opérateurs travaillent pour satisfaire la demande dans ces Etats.» Cela demande du travail. « Nos usines devraient pouvoir tourner en continu, nuit et jour. Cela crée des emplois localement, de l’activité, des revenus et des devises en retour. C’est un facteur déterminant pour la croissance de notre économie », a déclaré le ministre.
La cérémonie de remise d’agréments d’hier était la troisième du genre. La première opération ayant eu lieu en début 2014. A ce moment, 19 entreprises ont obtenu des agréments CEMAC (Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale) pour un total de 145 produits industriels. Quelques mois plus tard, 13 agréments CEEAC ont été attribués aux industriels pour 81 produits. Ces différents agréments ont permis au Cameroun d’exporter des produits d’une valeur d’environ 408 milliards de F jusqu’ici. En outre, les industriels ont exprimé leur vœu de voir construit l’axe Kumba-Mamfe pour faciliter l’écoulement de leurs  produits en terre nigériane. Le MINCOMMERCE a invité les entreprises  qui n’ont pas encore obtenu d’agrément à se rapprocher du Comité national d’agrément des produits industriels logé au sein du ministère.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie