Yaoundé: une cargaison de poulets morts saisie

Le millier de volaille en provenance de l’Ouest était en passe d’être écoulé jeudi à 5 heures du matin au quartier Kondengui.  

L’histoire donne froid dans le dos. C’est que plus d’un millier de poulets de chair morts ont été saisis au quartier Kondengui à Yaoundé. Jeudi, au petit matin, un camion chargé d’une cinquantaine de caisses pleines de volaille en provenance de Bafoussam était garé sur un terrain caché par de la broussaille au lieu-dit « Montée Kondengui », derrière une station- service. L’un des occupants du véhicule, notamment le propriétaire de la cargaison était tout simplement en train d’écouler des poulets aux environs de 5 heures du matin, lorsqu’il a été surpris par un riverain. Alerté par les populations et sur instructions du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, le chef de brigade de la délégation départementale du ministère  pour le Mfoundi, Jules Obama est descendu sur les lieux. A ses côtés, le sous-préfet de Yaoundé 4e, Martin Loko Motassi ainsi que les forces de l’ordre. Célestin Touossock, le chauffeur du camion resté sur place et interpellé pendant que son complice avait fondu dans la nature se dit innocent. Selon lui, il transportait juste la marchandise. 
D’après les informations recueillies sur les lieux, la cargaison de plus d’un millier de poulets de chair proviendrait de l’Ouest dans la ville de Bafoussam. Interrogé sur la santé de la volaille, Célestin Touossock, parle de mauvaises conditions de voyage, notamment la promiscuité et la chaleur qui auraient étouffé les poulets. Il ajoute que, le stock restant devait être gardé dans un magasin situé à proximité du lieu de saisie. Il indique également que c’est la deuxième fois qu’ils tentaient l’aventure depuis l’interdiction de la sortie du poulet provenant de l’Ouest et de son entrée dans la ville de Yaoundé. Il a également expliqué aux forces de l’ordre que le vendeur s’approvisionnait chez un fermier et écoulait ses produits chez certains restaurateurs et rôtisseurs de la ville de Yaoundé. Pour ce qui est du sort de cette vollaille impropre à la consommation, le sous-préfet a ordonné, dans un premier temps, la désinfection du camion pour éviter une éventuelle contamination. Et d’après Jules Obama, les poulets morts ont été conduits à Mvog-Betsi où ils seront détruits par le personnel du ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie