Carrière: 45 ans de Misse Ngoh

Accompagné de certaines icônes de la musique camerounaise, l’artiste donne un spectacle ce vendredi à l’hôtel La Falaise à Yaoundé.

Sobre et détendu dans un costume bleu-marine à rayures. François Misse Ngoh, la force tranquille du makossa, arbore des lunettes de soleil. Un look adopté à dessein par l’artiste depuis quelques années. Sa voix est restée intacte malgré le poids de l’âge. François Misse Ngoh, l’artiste de renom des années 70-80 est resté égal à lui-même.

Entre deux répétitions lundi dernier dans un espace culturel de la cité capitale, l’auteur des titres à succès « Alpha et Oméga » et « Charlotte Amélie », (ce dernier vendu à plus de 22 000 exemplaires), a marqué une pause pour se confier à CT. Ceci dans le cadre de la célébration de ses 45 ans de carrière couronnés par 39 albums.

Des souvenirs que les mélomanes de cette époque pourront écouter une fois de plus en guise de souvenir par le biais d’un spectacle, que Misse Ngoh offrira ce vendredi à l’hôtel La Falaise à Yaoundé.  La réussite de ce show repose sur l’amour de ses fans de toujours.

« C’est toujours un vrai régal d’écouter le makossa original de cet artiste avec des thèmes qui sont toujours d’actualité à l’instar des conseils en amour aux femmes. Je ne vais pas rater ce concert », confie Léonara Nga, enseignante retraitée.

Depuis plus de quatre décennies, François Misse Ngoh enchante le public camerounais avec des mélodies qui sont pour la plupart des succès. Et pour son ultime spectacle, l’artiste compte faire les choses en grand. C’est pourquoi, il a convié des icônes de la musique camerounaise comme Ekambi Brillant, Annie Anzouer et Ange Ebogo Emérent pour l’accompagner sur la scène.

« Ekambi Brillant a été pour moi un grand professeur. Aujourd’hui, nous sommes des collègues et presque des frères. Annie Anzouer sera également de la partie parce qu’elle fait de la bonne musique et assure sur la scène. Il y a aussi Ange Ebogo Emérent qui est l’un de ceux qui m’ont marqué dans le domaine de la musique parce qu’il fait des œuvres formidables », explique-t-il.

Devenu un monument de la chanson camerounaise, François Misse Ngoh va donc revisiter ses 45 ans de carrière en chanson.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie