Soutien aux refugiés: l’ambassadeur de France à Minawao

Gilles Thibault est allé s’enquérir de leurs conditions de vie dans ce nouvel environnement.

  « Je tiens à dire que ce qui me frappe, c’est la qualité de cette organisation, la qualité de l’accueil dont les réfugiés nigérians bénéficient grâce aux Camerounais d’ici ». Déclaration du nouvel ambassadeur de France au Cameroun.C’était le 13 octobre dernier au terme d’une visite guidée du camp des réfugiés de Minawao. Avant cela, Gilles Thibault a eu une rencontre avec la communauté de réfugiés nigérians. Moment au cours duquel ceux-ci ont témoigné toutes leurs reconnaissances envers le gouvernement camerounais ainsi que les organisations du système des Nations-unies et autres organisations non-gouvernementales en activité au camp de Minawao pour l’encadrement dont ils ont bénéficié depuis leur arrivée en terre camerounaise en 2013. 
Par la voix de Ali Tourek, leur porte-parole, les réfugiés ont soumis leurs principales préoccupations, à savoir le problème du bois de chauffe, l’insuffisance quantitative de l’eau et l’insuffisance du plateau technique au centre de santé développé du camp. Des problèmes que le diplomate français a estimé préoccupants. « Je suis venu les entendre et le faire savoir à Paris et aux organismes internationaux », a rassuré le diplomate français. Il a affirmé à ses interlocuteurs la détermination de son pays à œuvrer dans le sens de rétablir la sécurité dans le Nord du Nigéria afin qu’ils retournent dans leur pays. 
Par la suite, le diplomate français a mis le cap sur Mokolo où il est allé visiter le projet pédiatrie de l’ONG  française baptisée ALIMA qui s’occupe essentiellement des enfants malnutris. Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord et Mammady Fatta Kourouma du HCR à Maroua accompagnaient le diplomate français.  
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie