Musique: Dj Kopongo dans les bacs

Surtout ne vous fiez pas à son pseudonyme. Il ne traduit pas forcément le style musical adopté par l’artiste. Loin du coupé décalé qu’il affectionne, Dj Kopongo, de son vrai nom Ondoua Bekono, chante du bikutsi.

Rythme qui irrigue globalement «Minnga’a», le titre de son tout premier album. Pour ce premier projet dans l’industrie musicale, le chanteur mvele originaire d’Awae (dans le département de la Mefou-et-Afamba) s’est attaché les services de Pacha Solo qui a assuré la programmation et les arrangements.

Pour cette aventure, Dj Kopongo nous propose cinq titres. «Minnga’a» titre éponyme de l’album, est une ode à la femme. Tout interdisant tous sévices à son égard,  l’ex-choriste à la paroisse saint Kisito de Mvog Mbi salue l’immensité des tâches qu’elle accomplit au quotidien.

Dans «Sylvie Ntsama», Dj Kopongo offre une belle déclaration à celle qui a ravi tous les suffrages de son cœur. Il n’hésita pas à la consolider face à l’adversité dont elle est victime dans un environnement particulièrement malsain.

Une autre femme est également mise à l’honneur dans quatrième plage intitulée «Marie Claire». Sur fond d’assiko bongo b’éton, celui qui manie aussi le massicot dans les ateliers de la Société de presse et d’éditions du Cameroun (Sopecam) formule une dédicace à son manager général. Autant pour ses réalisations que pour son dynamisme, son professionnalisme et sa dévotion.

Si l’on salue le courage et l’abnégation qui ont entouré la naissance de cette œuvre, des efforts devront toutefois être opérés pour des projets futurs. Principalement dans la justesse et le travail vocal.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie