Centre africain d’études olympiques: inauguration ce jour à Yaoundé

 En attendant son démarrage optimal, la maison olympique africaine a déjà tenu son premier conseil d’administration et installé son directeur général.

Une nouvelle page du mouvement olympique africain sera tournée ce jour à Yaoundé. Ce sera à l’occasion de la matérialisation d’un engagement de l’Etat du Cameroun à l’égard de la communauté olympique mondiale.

En effet, il sera procédé cet après-midi au quartier Dragages à Yaoundé à l’inauguration du siège du Centre africain d’études olympiques (Caeo). Une cérémonie qui verra la présence effective d’Ahmed Abou Elgasim, secrétaire général de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) et du Dr Ridha Layouni, président de l’Association des académies nationales olympiques d’Afrique (Aanoa).

Ce dernier en sa qualité de président du conseil d’administration du Caeo a présidé mardi dernier le tout premier conseil d’administration du centre. Y étaient présents, le bureau directeur de l’Aanoa ainsi qu’Hamad Kalkaba Malboum, président du Comité national et sportif du Cameroun (Cnosc).

« Le conseil d’administration a étudié plusieurs questions concernant les textes relatifs au fonctionnement du centre ainsi que le programme d’activités annuel 2018 et des quatre prochaines années », a révélé Dr Ridha Layouni, Pca du Caeo.

Hier, au cours de la 4e session des académies nationales olympiques d’Afrique, il a été procédé à l’installation officielle du Pr. Jean Tabi Manga dans ses fonctions de directeur général du Caeo.

C’est à lui qu’il revient d’impulser la lisibilité et la visibilité de la contribution africaine dans la promotion des valeurs humaines et olympiques. Particulièrement dans l’édification des sociétés harmonieuses dans le respect de la diversité.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie