Lom Pangar: rumeurs malsaines autour du barrage

 Une récente visite d’une équipe technique de EDC sur le terrain a permis de constater que l’ouvrage fonctionne normalement.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Ces derniers jours, de folles rumeurs ont couru au sujet du barrage de retenue de Lom Pangar. Certains n’ont pas hésité à annoncer des lendemains difficiles pour ce fleuron de la coopération sino-camerounaise. Quelle est la réalité sur le terrain ? A Lom Pangar, c’est le train-train quotidien. Et ceci depuis la mise en eau définitive, intervenue en septembre 2016.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Au niveau du pont, l’équipe d’exploitants veille au grain. Le chef de barrage, M. Djeugoue, ne badine pas avec les consignes de sécurité. Il faut montrer patte blanche pour visiter les installations techniques du gigantesque ouvrage.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

« Tout se passe selon les règles de l’art. L’entretien est bien assuré. Les turbines tournent bien. Il n’y a pas de rupture de stocks de gasoil depuis la mise en eau du barrage », rassure le responsable. Au niveau de la base vie, on a la tête à l’ouvrage. Personne ne se laisse distraire par les visiteurs.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

« Il n’y a pas eu d’arrêt de travail. On bosse sans relâche », indique Ibrahima Haman Tizi, chef de service de la communication et des relations publiques à EDC. Par ailleurs, les travaux de l’usine de pied de 30 mégawatts destinés à ravitailler plus de 1000 localités de la région de l’Est ont commencé. Les équipes sont à pied d’œuvre.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

L’équipe de Electricity Development Corporation, dépêchée sur le terrain il y a quelques jours, a apprécié les différents compartiments de ce barrage, réalisé grâce à la coopération sino-camerounaise. « Le barrage de Lom Pangar fonctionne normalement.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

La régulation du débit d’eau sur le fleuve Sanaga est satisfaisante », confirme M. Djeugoue. Au terme de cette descente, le directeur général de EDC, Théodore Nsangou, parle du fonctionnement de ce barrage, de son apport à la réduction des délestages, des économies de gasoil réalisées par Eneo….

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category