Développement des chaînes de valeurs agricoles: 150 hectares de terrain cédé à l’Etat

 C’était au cours d’une descente du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Henri Eyebe Ayissi dans la localité de Mbébé.

Une visite de travail spéciale. C’est celle que vient d’effectuer le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Henri Eyébé Ayissi à Mbébé, village de l’arrondissement de Lokoundjé, département de l’Océan. De passage pour Kribi pour le lancement de la campagne agricole 2018, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, qu’accompagnait la ministre déléguée, chargée du Développement rural, Clémentine Ananga Messina, a fait escale à Mbébé pour, dit-il, rendre un hommage mérité en forme d’encouragement solennel à Samuel Tony Obam Bikoué, chevalier du mérite agricole camerounais.

Ce jeune, âgé de 35 ans, laboure la terre depuis une quinzaine d’années et produit près de 100 tonnes de cacao par an. Il écoule aussi d’importantes quantités de vivres frais dans les différents marchés du Cameroun. Ayant bénéficié des appuis financiers et matériels du gouvernement à travers des programmes du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) et du ministère de la Jeunesse et de l’Education civique,  le ministre Eyébé Ayissi a tenu à voir de ses yeux les résultats de ces financements et autres aides.

De la route à plus de huit kilomètres dans la forêt, le Minader a visité des pépinières de cacaoyers, bananiers et hévéa. De grandes plantations de cacaoyers, de piment, d’hévéa et divers arbres fruitiers. « C’est un jeune qui a suivi l’appel du chef de l’Etat. Nous allons le soutenir », fait savoir le Minader. Réponse du berger à la bergère, la famille Mvog Fouda de Mbébé a décidé de céder à l’Etat une superficie de près de 150 hectares. Il est question de créer une chaine de valeurs agricoles et développer une ceinture agricole autour du port de Kribi.

Certains programmes gouvernementaux tels le Programme d’appui à l’installation des jeunes agriculteurs du Cameroun (PAIJA) et le Programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes) seront par ailleurs mieux connus dans la zone. Mbébé, village pionnier de seconde génération, veut aussi être, avec Samuel Tony Obam Bikoué revendiquant le titre de capitaine d’industrie agricole, le quartier général de l’entreprenariat agricole jeunes à grande échelle.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie