Paul Biya regagne Yaoundé

Après sa fructueuse visite d’Etat en Chine, le chef de l’Etat, qu’accompagnait son épouse, Chantal Biya a rallié la capitale hier en début de soirée.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Comme au départ de Yaoundé il y a quelques jours, le ciel était dégagé hier au-dessus de l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. Une météo qui a constitué un adjuvant pour les groupes de danse qui se recrutent parmi les membres de la Jeunesse active pour Chantal Biya (Jachabi),les femmes et filles de la Haute Sanaga (Nkon Koa) ainsi que les militants de la Section RDPC de la Mefou et Afamba Sud, venus accueillir le président de la République, Paul Biya et son épouse, Chantal Biya de retour de l’Empire du Milieu.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

C’est à 17h 40 minutes que l’aéronef ayant à son bord le couple présidentiel camerounais touche le tarmac de l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. Dix minutes plus tard, le Boeing 777- 200 s’immobilise dans la cour intérieure du pavillon présidentiel.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

Au bas de la passerelle, le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, le Premier viceprésident de l’Assemblée nationale, Hilarion Etong, le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh et le chargé d’Affaires par intérim à l’ambassade de Chine au Cameroun, SUN WEI, sont là pour souhaiter un « bon retour » à Paul et Chantal Biya.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

A l’entrée du pavillon présidentiel, d’autres hautes personnalités dont le Secrétaire général du Comité central du RDPC, Jean Nkuete, le ministre, secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Paul Elung Che et le directeur adjoint du Cabinet civil, Oswald Baboke, complètent le dispositif d’accueil.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Avant l’arrêt au salon d’honneur, le couple présidentiel, l’air très décontracté et visiblement satisfait de son séjour en terre chinoise, effectue un geste de sympathie et de gratitude envers les groupes de danse venus agrémenter cette cérémonie protocolaire d’accueil.

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Puis suivra la séance de briefing et de débriefing avec quelques personnalités. Le chef de l’Etat s’entretient tour à tour avec le président du Sénat, le Premier ministre, chef du gouvernement, le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, le SG du Comité central du RDPC et le chargé d’Affaires à l’ambassade de Chine.

Read also : Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

Au même moment, la première dame, Chantal Biya devise avec les épouses des plus proches collaborateurs du chef de l’Etat dans le salon attenant. Avec de prendre le chemin du Palais de l’Unité, Paul et Chantal Biya répondent de nouveau aux ovations des groupes de danse qui mettent le show sur le site depuis le début de l’après-midi.

Read also : Hémodialyse : la prise en charge a repris

Le cortège s’ébranle ensuite en direction de la ville de Yaoundé où le couple présidentiel est ovationné tout le long du parcours par des groupes de danse qui jalonnent l’itinéraire qui conduit au Palais de l’Unité.

Read also : Exécution du budget d’investissement public : performance appréciable en 2020

Parti de Yaoundé le 18 mars dernier, le chef de l’Etat qu’accompagnait son épouse, Chantal Biya, a effectué du 22 au 24 mars 2018, à l’invitation de son homologue chinois, Xi Jinping, une visite d’Etat en République populaire de Chine.

Read also : Fête nationale du 20 mai : communion spirituelle

La moisson de ce sixième séjour de Paul Biya en Chine a été abondante à en juger par les contacts au plus haut niveau et le nombre d’accords signés au cours de cette visite d’Etat. Mieux, Paul Biya rentre de Pékin avec le titre de « Grand Ami de la Chine », cette haute distinction que lui a accordée son homologue chinois, Xi Jinping.

Read also : Dépistage des voyageurs : soupçons de trafic des résultats

Selon un diplomate en service à la présidence de la République, c’est le plus grand titre accordé par cette deuxième puissance économique mondiale à une haute personnalité étrangère. Une marque de haute estime donc pour le Cameroun et son leader.

Read also : 49e Fête nationale : pas de cérémonies officielles

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category