Barrage de Lom Pangar: l’ambassadeur de France apprécie l’ouvrage

Gilles Thibault a visité l’infrastructure hydro-électrique vendredi dernier, dans la région de l’Est.

Gilles Thibault, l’ambassadeur de France au Cameroun a effectué vendredi dernier, une visite de travail sur le site du barrage de Lom Pangar, en compagnie de Théodore Nsangou, directeur général d’Electricity Development Corporation (EDC) et de plusieurs hauts cadres de l’Agence française de développement (AFD).

Une descente sur le terrain qui s’inscrit dans le cadre d’une mission de l’AFD sur la supervision du projet Lom Pangar et la revue du secteur de l’électricité au Cameroun. « J’avais entendu parler de Lom-Pangar avant mon arrivée, comme d’un barrage exemplaire, le plus important du Cameroun. Ce que je découvre est à la hauteur de ce que j’en avais entendu. C’est un ouvrage d’art de grande qualité, d’une utilité formidable.

Le travail qui a été fait par le Cameroun avec l’aide des bailleurs de fonds internationaux, dont la France avec l’AFD est remarquable », a déclaré Gilles Thibault lors de sa visite. En effet, l’AFD finance le projet Lom Pangar à hauteur de 39,353 milliards de F. Une partie de ce financement a déjà servi au paiement des travaux de la maîtrise d’oeuvre sur le barrage réservoir (environ 13 milliards de F).

Le reste sera consacré à l’amélioration des conditions de vie des populations ainsi qu’à la protection de la biodiversité, dans le cadre du Plan de gestion environnementale et social (PGES). Plusieurs réalisations sont déjà effectives, dans le cadre de l’exécution du PGES, dans des domaines variés comme la protection de la biodiversité, la santé, l’agriculture, la pêche, l’élevage, etc.

Plus concrètement, les financements de l’AFD servent à la protection et à la surveillance du parc national de Deng Deng et sa zone périphérique, la construction des postes de contrôles forestiers et chasses (Lom I, Ouami), l’enlèvement du bois dans la retenue d’eau de Lom Pangar et la création des forêts communautaires.

« La France a toujours cru en Lom Pangar. Les premières études environnementales, alors qu’on était seulement en phase d’étude de faisabilité du barrage étaient faites avec le financement de l’AFD. Ça été déterminant pour la suite », a précisé Théodore Nsangou. Le Dg d’EDC a par ailleurs annoncé pour bientôt le lancement des travaux de construction de l’usine de pied du barrage, qui va de paire avec l’électrification d’une centaine de villages autour de la retenue d’eau.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie