Afrique du Nord-Afrique subsaharienne: alliance pour plus de mobilité

Une plateforme en cours de finalisation veut donner plus d’éléments de collaboration aux artistes de ces deux parties du continent.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Une deuxième rencontre pour la consécration. Après leurs assises de Rabat au Maroc en novembre 2017 dans le cadre de « Visa for Music », promoteurs d’événements culturels mais aussi artistes d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne se sont retrouvés en Côte d’Ivoire récemment à la faveur du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA).

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Le 14 mars plus précisément au palais de la culture d’Abidjan, une réunion de professionnels du secteur de la culture a finalisé les bases d’une plateforme déjà bien entamée au Maroc, lui donner un contenu, l’orienter et lui déterminer un format.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

Le Camerounais Luc Yatchokeu, promoteur du festival le Kolatier, à la tête de cette initiative, s’est montré ravi de prendre part à la table des discussions de ce panel d’experts, d’artistes et de journalistes désireux de faire avancer cette perspective.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

A ses côtés, Ghita Khaldi d’Afrikayna (Maroc), Pr. Lupwishi Mbuyamba de l’Observatoire des politiques culturelles en Afrique (OCPA), Silja Fischer du Centre d’informations musicales de Paris (CIM), Luc Mayitoukou de Zhu Culture (Sénégal). Le principal objectif de cette alliance est la mobilité des artistes à travers le continent, mais elle va bien au-delà.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Coopération et échanges dans les projets de création seront au centre de ses activités. L’idée de la plateforme est lancée lorsque les organisateurs du Kolatier se trouvent face à une complicité inédite et inattendue entre des artistes du Maghreb et d’Afrique subsaharienne au cours de la dernière édition de leur festival.

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Des expériences comme celle du groupe Love n’ Live du Cameroun avec le Djimawi Africa d’Algérie, entre autres, suscitent l’ambition de creuser encore plus loin. La majeure partie du travail a été effectuée. Il ne reste qu’à peaufiner les modalités de fonctionnement et les détails techniques liés à l’exposition des artistes.

Read also : Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

Le réseau Arterial Network est prêt à accompagner l’opération sur un plan technique en cédant un espace sur sa plateforme numérique, pour octroyer aux acteurs culturels africains, qu’ils soient du Nord ou du côté subsaharien.

Read also : Hémodialyse : la prise en charge a repris

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category