Télévision numérique terrestre: ce que la Chine offre

Le président de la République, Paul Biya, a découvert les infrastructures du géant chinois StarTimes lors de sa récente visite d’Etat en Chine.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

Le siège de StarTimes, chargée de la réhabilitation de la CRTV, a constitué la troisième étape de la journée du président Paul Biya, le vendredi 23 mars 2018, dans le cadre de sa visite d’Etat en Chine. Le président n’a effectivement pas hésité à rallier la zone économique de Beijing où se dressent les installations imposantes de StarTimes.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

Pendant une trentaine de minutes, Paul Biya a visité une partie des 32 000 m2 constitués essentiellement de treize studios d’enregistrement d’émissions et de plateaux que compte la structure. C’était en présence de Pang Xin, Pdg de StarTimes, et de Charles Ndongo, directeur général de la CRTV. L'avenir de la télévision c'est bien la TNT.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Pour boucler le processus de transformation au Cameroun, le dossier réhabilitation technique de la Cameroon Radio Television (CRTV), chaîne publique, a été confié à StarTimes. Dans le cadre d’un marché chiffré à 110 milliards de francs. Concrètement, il s’agira pour le géant chinois de revoir de fond en comble les infrastructures de diffusion, de production, les équipements de la CRTV. Du côté de la radio comme de la télévision.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Et ce, dans les 38 centres que compte l’organe à travers le pays. « C’est une deuxième vie qui s’offre à la CRTV. C’est comme ci l’on prenait tout ce qui existe maintenant à la CRTV et qu’on le mettait à la poubelle, pour recommencer.

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

C’est pour cela que le coût de l’investissement est si élevé. La seule chose que StarTimes ne fera pas c’est la construction de bâtiments », explique Didier Kaba Aliguen, directeur de l’ingénierie de la communication au Mincom.

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

Déjà, la CRTV a pu bénéficier des avancées technologiques de StarTimes dans le cadre de la couverture médiatique de la dernière Can féminine organisée au Cameroun. Ainsi, deux Ob Vans équipés de 20 caméras chacun. L’entreprise chinoise accompagnera également la CRTV relativement à la tenue de la Can Total 2019 au Cameroun.

Read also : Chemin de fer: Il est urgent de sécuriser

Deux autres Ob Vans équipés chacun de 24 caméras seront ainsi mis à sa disposition. StarTimes n’est pas inconnue en Afrique. Le groupe chinois est présent dans 34 pays sur le continent.

Read also : Délinquance en milieu scolaire: Des solutions en débat

Il possède également une trentaine de chaînes et plus de 30 000 heures de programmes. Sa capacité à créer des contenus africains constitue un de ses principaux atouts.

Read also : Ouverture démocratique: 30 ans de multipartisme

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category