En quête de nouveaux mécanismes pour le Financement des infrastructures

Le colloque international ouvert mardi à Yaoundé réunit des experts de la finance qui planchent sur de nouveaux concepts à intégrer par les Etats.

Les pays africains, notamment le Cameroun ont mis en place des zones monétaires, des bourses de valeurs et autres instruments à la réussite de l’intégration financière. Malheureusement, les résultats escomptés restent insuffisants au vu de l’indisponibilité des  ressources financières à long terme pour la réalisation de  grands projets d’infrastructures. Il est question de penser d’autres concepts afin de renforcer le système financier africain ainsi que son cadre réglementaire. En ouvrant les travaux du 15e colloque de la conférence internationale des diplômés de l’institut technique de banque de Paris (Acd.Itb) mardi à Yaoundé, le secrétaire général du ministère des Finances (Minfi), Gilbert Didier Edoa, a indiqué que le thème choisi : « les défis de l’intégration financière en Afrique » venait à point nommé. A cet effet, il a souhaité que ladite rencontre entre experts financiers et banquiers des pays africains aboutissent à des propositions concrètes. 
Pour le président de l’Acd-Itb, Charles Rollin Ombang Ekath, ce cadre d’échanges vise à faire des recommandations qui devraient relever les défis de l’intégration financière en Afrique, en favorisant le financement des investissements. Il a par ailleurs relevé que le Cameroun était un pays crédible ayant réussi à clôturé l’emprunt obligataire, « allant même au-delà du montant sollicité soit 173 milliards de F de propositions et de souscriptions ». Une capacité de mobilisation de fonds à prendre en compte, selon lui. Parlant toujours de l’importance de ce  colloque qui ira jusqu’au 21 octobre, le président de l’Association des professionnels d’établissements de crédit du Cameroun, Alphonse Nafack, parle d’une opportunité de partage des idées. D’après lui, il est question d’approfondir les actions et mécanismes pour accompagner le processus de l’intégration financière. Des actions qui pourront aider à la bancarisation des populations, à la mobilisation de l’épargne et du crédit ainsi qu’au financement des petites et moyennes entreprises.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie