Coupe de l’Uniffac: un nul en entame pour le Cameroun

En match d’ouverture du tournoi, le Tchad a tenu le pays organisateur en échec hier sur le score de un but partout.

Dès le coup d’envoi de la rencontre opposant le Cameroun au Tchad en match d’ouverture de la 5e édition de la coupe de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac) hier au stade militaire de Yaoundé, les poulains de Thomas Libiih prennent d’assaut le camp adverse.

C’est donc sans surprise que Nelson Djembe ouvre le score à la 10e minute. Un résultat qui sera inchangé jusqu’à la mi-temps. Pourtant, le Tchad brille par la vélocité de ses joueurs, dont les actions offensives sont dans la plupart du temps déviées en touches ou en corners.

A la reprise, le Tchad se montre plus présent. Le staff technique du Cameroun opte pour des remplacements. En cinq minutes, il y en aura deux. Un quart d’heure plus tard, le troisième remplacement est effectué. Alors que le Tchad n’aura fait qu’un seul dans cet intervalle.

A force de pousser toujours un peu plus les limites de la défense camerounaise, Ali Mahamat  égalise, à la 84e minute. C’est donc sur un score de parité que démarre ce tournoi de l’Uniffac.
Un résultat qui n’arrange pas le Cameroun. « Nous avons bien commencé le match.

Malheureusement, nous avons été rattrapés par l’impréparation. On ne pouvait pas faire mieux que cela. En cinq jours de préparation, le miracle était impossible », regrette Olivier Nankam, le préparateur physique des Lions cadets. «Nous sommes venus au Cameroun pour montrer que nous avons une bonne équipe.

J’ai demandé à mes joueurs de se faire plaisir et de ne surtout pas être stressés. Pour préparer les éliminatoires de la Can -17, nous devons mettre en place une équipe compétitive », confie Allamine Mahamat, le sélectionneur national du Tchad.

Pendant la cérémonie d’ouverture, le président de l’Uniffac, Patrice Edouard Ngaissona, par ailleurs président de la fédération centrafricaine de football  a reconnu que: «Le rendez-vous de Yaoundé est historique. Depuis que l’Uniffac existe, la participation se limitait à trois voire quatre pays. » En effet, tous les huit pays qui appartiennent à cette zone ont fait le déplacement de la capitale camerounaise.

Malheureusement, deux pays n’ont pas été retenus. Le Gabon pour n’avoir pas confirmé sa participation et la Guinée équatoriale pour un nombre insuffisant de joueurs détenteurs d’un passeport.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie