Emprunt obligataire 2016: cinq nouveaux projets bénéficiaires

Ils seront financés grâce aux 15 milliards de F supplémentaires retenus au terme de l’opération.
 
C’était la dernière zone d’ombre concernant l’emprunt obligataire 2016 de l’Etat du Cameroun.  L’usage des 15 milliards de F supplémentaires retenus par l’émetteur au terme de cette opération. La décision du président de la Commission des marchés financiers  (CMF), Jean Claude Ngbwa, qui autorise l’Etat camerounais à aller au-delà des 150 milliards de F initialement souhaités, liste également les projets additionnels qui bénéficieront de ce surplus de ressources. Il s’agit essentiellement de projets routiers. Cinq au total. L’aménagement de l’entrée Est de Douala qui recevra un milliard de F. La construction de la route Mbama-Messamena à laquelle il sera affecté la somme de trois milliards de F. Quatre milliards iront au projet de construction de l’autoroute Edéa-Kribi, notamment le lot 1 PEP Lolabe-ville de Kribi. Pour le bitumage de la route Foumban-Manki et la construction du pont sur la Mapé, l’Etat injectera trois milliards de F. Et enfin, quatre milliards de F pour la réhabilitation de certaines routes dans le département du Dja et Lobo, région du Sud.
Certains de ces projets sont déjà en cours. Le taux de réalisation des travaux de construction de la route Mbama-Messamena longue de 38 km se situe autour de 21,2%. Selon les dernières informations, les travaux étaient à l’arrêt en raison d’abondantes pluies empêchant d’effectuer les travaux de terrassement. Cette route fait partie des aménagements prévus dans le cadre du projet de route Ayos-Bonis reliant les régions du Centre et de l’Est. Les travaux doivent reprendre dès la fin de la saison des pluies. 
L’aménagement de l’entrée Est de Douala (19,2 km) est presque achevé. Selon les informations disponibles sur le site du ministère des Travaux publics (Mintp), une visite de pré-réception des travaux est prévue le 03 novembre prochain. Lors de la revue des chantiers effectuée en août dernier par le ministre des Travaux publics et les entreprises, on évoquait un besoin de 39 milliards de F pour le financement de la deuxième phase et l’optimisation du projet. Le bitumage de la route Foumban-Manki (40 km) dans le département du Noun, région de l’Ouest, a démarré en 2011. Début août dernier, le taux d’exécution était de 77%. Pendant l’évaluation de ce chantier, il avait été annoncé des marchés complémentaires pour parachever les travaux censés prendre fin en mars 2018. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie