Routes Nkolessong-Nding et Nanga-Eboko-Bifogo: le bitumage effectif sur 64 km

Il resye à étaler le goudron sur 31km, constat fait par le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi au cours d’une descente sur cet axe mercredi dernier.

Plus besoin de passer des heures pour rallier Yaoundé à Nanga-Eboko, département de la Haute-Sanaga. Les travaux d’aménagement de la route ont suffisamment évolué. Sur le site mercredi dernier, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi en a fait l’heureux constat.

Accompagné du secrétaire d’Etat chargé des routes, Armand Ndjodom, le Mintp a fait tour à tour escale au pont sur la Nsélé, lieu-dit Pk18+989 et à la fin de la section bitumée appelée PK57+700.

La carrière de production des granulats de Menngang a marqué le point de chute de la visite. De l’échange avec la China International Water and Electric Corp (CWE), chargée de l’exécution des travaux le Mintp a appris que les travaux sont rendus aujourd’hui à un taux d’exécution de 72,22%, pour un avancement financier de 65,91%. Des chiffres qui laissent penser que la date du 31 juillet prochain, fixée pour la fin des travaux pourrait être respectée.

En rappel, le bitumage du tronçon Nkolessong-Nding, long de 89km, et de la bretelle Nanga -Eboko-Bifogo, long de 6km, fait partie du projet d’aménagement de la route Obala-Batchenga- Bouam. Lancés en 2011, les travaux ont connu une interruption de trois ans du fait des contraintes d’ordre technique et ont repris en 2017. L’intense déploiement des ouvriers de CWE a permis un aménagement rapide des couches de chaussée.

Maintenant que la route passe, le développement doit pouvoir suivre. Au cours d’une séance de travail tenue en marge de la visite, le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, les autorités administratives du département et les forces vives ont ensemble exploré les contours d’une exploitation efficiente de la route. Il a en outre été suggéré qu’il soit construit un petit marché, des centres de santé et autres adduction d’eau. En réponse aux problèmes d’indemnisation, le Mintp a annoncé que les 500 millions de F sollicités à cet effet sont déjà disponibles et devraient être distribués aux ayants-droit.

Ce face-àface a également permis au ministre de prendre connaissance des difficultés financières de la CWE quant au payement des décomptes provisoires N°25 à 33 permettant entre autres de couvrir les salaires des ouvriers et de produire le bitume. L’entreprise a été exhortée à reprendre du service étant donné que les décomptes ont déjà été versés. Soit 800 millions de F et que les autres 300 millions de F seront versés prochainement.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie