The Gift: un « Cadeau » aux cinéphiles

Première

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Le dernier film d’Alain Bomo Bomo a été dévoilé le 17 mars dernier à Yaoundé, dans une salle comble.

Read also : Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

Dans un contexte marqué par la fermeture des salles de cinéma depuis les années 2000 et le désamour des films camerounais par le public, Alain Bomo Bomo, a tenu son pari. Il a fait découvrir son moyen métrage de 33 minutes, « The gift », dans une salle Sita Bella, noire de monde, le 17 mars dernier.

Read also : Hémodialyse : la prise en charge a repris

En plus de la dizaine d’acteurs de son école de formation, « Cameroon Actors Agency », des cinéastes et cinéphiles ont fait le déplacement des quatre coins du pays pour prendre part à cette première. « The gift » est inspiré d’une histoire vraie de l’acteur et metteur en scène Daniel Ndo. L’idée naît au cours d’une Master Class sur le jeu d'acteur, organisé en décembre 2017.

Read also : Exécution du budget d’investissement public : performance appréciable en 2020

Tourné en cinq jours à Yaoundé, ce film tragicomique relate la vie de Hedy, jeune pousseur en quête d'un avenir meilleur avec sa copine. Au cours d’une journée banale de travail, Hedy trouve un sac trainant au sol et le prend alors comme un cadeau du ciel. Mais c’était sans savoir qu’il lui ferait passer la journée la plus sombre de sa vie.

Read also : Fête nationale du 20 mai : communion spirituelle

Pour porter à l’écran ce synopsis plein de rebondissements, celui qui se fait appeler le Denzel Washington du cinéma camerounais, Alain Bomo Bomo s’entourera une fois de plus de la même équipe. Acteurs : Thérèse Ayoung et Kofane Assala, et côté technique Passy Nga, Éric Ebodé, Carine Ayissi, Arnaud Essomé et Michèle Ntédé.

Read also : Dépistage des voyageurs : soupçons de trafic des résultats

Alain Bomo Bomo a décidé de reverser les fonds de la vente de billets de la première du film à un orphelinat à la suite d’un triste événement.

Read also : 49e Fête nationale : pas de cérémonies officielles

Victime d’un empoisonnement en décembre dernier, l’acteur et réalisateur a revu ses positions sur les questions existentielles, les priorités et les valeurs de la vie. « Je n'ai jamais fêté mon anniversaire car je le trouvais assez loin de mes objectifs fixés à cet âge. La fête aux orphelins donnera sans doute un autre sens à ce triste souvenir », confie-t-il.

Read also : Lutte contre le coronavirus : la situation se stabilise à nouveau

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category