CAN 2019: les infrastructures avancent bien

L’inspection des chantiers effectuée lundi par le gouverneur du Littoral a permis de constater que les réserves de la Caf sont prises en compte.

C’est par le complexe de Japoma, dans l’arrondissement de Douala 5e, que le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, a entamé lundi 23 avril 2018, sa visite des infrastructures sportives de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations à Douala.

Le chef de projet turc, Zeki Bozkurt, a expliqué que le taux de réalisation est de 40%. En outre, les premiers éléments préfabriqués pour les gradins et les pré-dalles en béton armé sont déjà au Cameroun. Par ailleurs, les aménagements des aires de jeu du stade principal et des deux stades annexes ont commencé.

Pour ce qui est des 21 jours de retard constatés par les experts de la Confédération africaine de football (Caf), lors de leur dernière visite de mars dernier, des mesures ont été prises pour y remédier. Près de 150 personnes ont été recrutées pour les travaux en soirée et de nouvelles machines sont disponibles sur le site du chantier. « Nous avons pris en compte les recommandations de la mission de la Caf et nous serons prêts », a expliqué le chef de projet.

Le gouverneur a poursuivi sa visite par le stade Mbappè Lepe et le « Mojas » de Bonamoussadi, retenus comme sites d’entrainements pour les équipes. C’est l’entreprise 2ME, à capitaux camerounais, qui est chargée d’effectuer les travaux de réfection. Le taux d’avancement du chantier est de 25%.

Toutefois, de nombreuses difficultés persistent. Parmi elles, l’occupation anarchique de l’entrée principale du stade pour Mbappè Lepe. Les riverains et la présence de nombreuses sépultures posent un problème. Au stade de la Réunification de Bépanda, les choses évoluent positivement. L’entreprise canadienne adjudicataire des travaux est à pied d’oeuvre.

L’aire de jeu a été complètement décapée et les gradins sont en train d’être réhabilités. « Les 21 jours de retard qui ont été constatés par l’équipe de la Caf, selon la programmation et l’exécution des travaux sur le terrain, vont être rapidement absorbés.

Et nous pensons qu’à l’horizon du mois de juin, nous aurons déjà la forme du stade. Nous n’avons pas noté des difficultés quant au transport du matériel préfabriqué. Les bateaux arrivent à temps, nous voulions nous rassurés que les engagements pris sont suivis (…) Nous n’avons pas noté un seul qui puisse être un obstacle à la bonne exécution de ce travail », a indiqué le gouverneur.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie